"La presse sur Internet peut-elle être rentable ?" : un mémoire en ligne

En crise depuis de nombreuses années, la presse connaît aujourd'hui une accélération brutale de ses difficultés : baisse de la diffusion, chute de la publicité et défiance très forte des lecteurs.
             
Dans le même temps, un nouveau journalisme, multi-média et participatif, se construit sur Internet, sans pour autant avoir trouvé de modèle économique.
            
Dans un mémoire de mastère (HEC Telecom) de 76 pages qu’il a eu la bonne idée de mettre en ligne sur Scribd.com (le document peut être téléchargé en PDF après inscription), Matthieu de Vigie tente d’analyser cette période de transition brutale entre deux mondes, en étudiant notamment le modèle économique de la presse sur Internet et la manière dont celle-ci s’adapte pour rétablir la confiance du lecteur et trouver la rentabilité.

Après avoir étudié les causes de la crise morale et financière que traverse la presse, il explique la façon dont le “bien de presse”, dans son champ économique, mute à l’heure d’Internet.
            
Il se penche ensuite sur les modèles d’affaires de la presse en ligne, en abordant aussi bien les sources de revenus du modèle gratuit, des modèles mixtes (LeMonde.fr...) que des modèles payants (Mediapart...), et conclut par une analyse du business modèle d’un site d’information.
             
Ceci l’amène à traiter de la chaîne de valeur sur Internet (audience des différents acteurs, blogs, Google...) et à proposer des pistes de développement susceptibles de rendre la presse rentable.
             
Deux pistes sont notamment abordées plus en détail :
            
- le journalisme de liens, qui consiste à proposer une sélection humaine de liens vers des sites de qualité.
             
Certes, les pages de liens ne sont pas propres aux journalistes et ne remplacent pas le contenu d’un titre, mais elles peuvent permettre aux sites d’information “d’inverser la chaîne de valeur sur Internet en se placant au départ du parcours de l’internaute.”
             
Divers exemples de “journalisme de liens”, sont analysés et notamment celui du site Drudge Report ;
            
- le partenariat avec les blogs 

 Blogs et médias appartiennent à des mondes bien distincts, ayant des logiques différentes. Pour autant, ces deux mondes se rapprochent et s’interpénètrent, ce qui créé quelquefois des tensions.
             
Les politiques de différents médias et leurs relations avec la blogosphère sont analysées et des pistes sont suggérées.
            
La conclusion de Matthieu de Vigie est qu’“il est aujourd’hui impossible en France de faire vivre une grande rédaction travaillant uniquement sur Internet, à moins d’être adossé à un grand groupe”.
            
Des alternatives semblent se dessiner :
              
- d’un côté “des petites structures, souples et proposant du contenu à forte valeur ajoutée, se concentrant sur des thèmes spécifiques et réussissant à fédérer une communauté, sont susceptibles d’atteindre l’équilibre” ;
             
- de l’autre côté, “les grands groupes médias se diversifiant sur Internet peuvent être rentables”, à l’image du groupe Le Figaro, qui possède de nombreux sites web comme Evene, Sport 24, Cadremploi...
             
- enfin, “des initiatives à contre courant peuvent également émerger, si elles sont fondées sur l’innovation et la qualité”.
             
Au final, Matthieu de Vigie nous livre avec ce mémoire une excellente synthèse des enjeux économiques de la presse en ligne aujourd’hui.
             
INFORMATIONS
             
www.scribd.com/doc/14261710/La-presse-sur-Internet-peutelle-etre-rentable




Carole Barthole

Publié dans le n° 259 de Bases (Avril 2009)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire