Market Visual, un outil de cartographie puissant et sophistiqué


Pour obtenir des informations concernant les liens entre sociétés, personnes dirigeantes ou les deux à la fois, on connaît en France le service payant proposé par Societe.com : ce service sur abonnement permet de cartographier les sociétés dans lesquelles une personne est dirigeante, ou à l’inverse de lister les sociétés ayant des dirigeants en commun ; on obtient ainsi une carte du réseau d’influence d’un dirigeant (voir Bases n°190).
            
La société américaine IntellectSpace, basée à Seattle, a mis au point un service de même nature, offrant toutefois des fonctionnalités plus sophistiquées et des informations plus détaillées sur chaque entité.


Seul petit bémol, la couverture est pour le moment très américaine : environ 60% de la base de données concernent les Etats-Unis, tandis que les 40% restants couvrent l’international. Dans les deux cas il s’agit en outre de grosses sociétés.
           
IntellectSpace a vu le jour en 2003 et a lancé son produit Market Visual fin 2006.
Le produit disponible en ligne est toujours présenté en version bêta, mais une nouvelle interface et une base de données plus conséquente sont prévues dans les prochains mois.
            
Les informations sur les liens entre personnes et/ou entre sociétés sont souvent difficiles à appréhender, car elles sont réparties dans des sources disparates, disséminées et non structurées. De plus, ce type d’information est difficilement restituable sous forme de texte, ou même de tableau, car il s’agit par essence d’éléments non linéaires qui interagissent entre eux, d’où l’intérêt de les cartographier.
             
Ici, les informations sont collectées automatiquement dans des sources du Web préalablement sélectionnées (presse économique, documents officiels, rapports annuels…). Cette sélection automatique est ensuite validée/rectifiée avec des moyens humains, puis restituée sous forme de cartes créées à la volée.
             
Dans le cas de Market Visual, l’intelligence de la carte est poussée assez loin.
              
On distingue trois écrans différents :
              
• l’écran de recherche, tendance Google, où figure uniquement une zone de saisie, qui invite l’utilisateur à entrer un nom de société ou de personne ;
             
• l’écran de définition et de sélection des critères de la carte ;
            
• l’écran de visualisation de la carte interactive.
             
ECRAN DE RECHERCHE        
             
Le premier écran est simplissime, et les requêtes lancées délivrent une liste de résultats, au sein de laquelle on choisira l’entité recherchée, qu’il s’agisse d’une société ou d’une personne.
             
ECRAN DE SELECTION DES CRITERES

Après avoir fait son choix en cliquant sur le lien adéquat, on arrive alors sur le deuxième écran, celui qui permet de définir les nombreux critères de construction de la carte. La sobriété de l’écran de recherche fait alors place à une certaine complexité – pour ne pas dire confusion – dans ce deuxième écran.
             
L’utilisateur peut choisir différents types de cartes ou de relations, répartis dans des onglets de couleur :
              
• les relations directes (onglet orange), sera utilisé par exemple pour visualiser les membres du conseil d’administration et les top managers d’une société ;
              
• les relations indirectes (onglet bleu) permettra notamment, pour chacun des membres du conseil d’administration, de visualiser les autres sociétés dans lesquelles il est également administrateur, mais aussi les associations ou fédérations dans lesquelles il a des responsabilités, ou parfois encore, les membres de sa famille…
             
• l’onglet Common Ties, de couleur verte, permet de générer une carte à partir de deux entités connues et de visualiser quels types de relations ces entités entretiennent, qu’elles soient directes ou indirectes (jusqu’à 5 degrés) ; il n’est pas nécessaire de les définir a priori, comme dans les deux premiers types de cartes) ;
            
• l’onglet rouge My Paths (mes chemins), permet d’utiliser l’interface Market Visual pour y entrer ses propres contacts et visualiser plus facilement le potentiel de son réseau ;
             
• l’onglet de couleur violette My Knowledge Maps (mes cartes de connaissance) est une interface de gestion des cartes déjà achetées ou générées : elle permet de les mettre à jour, de les supprimer, de vérifier leur date de création ou de dernière visualisation, d’envoyer un lien par e-mail qui pointe vers la carte.
             
Pour construire une carte, on sélectionne d’abord sur la gauche le type de “relations” (membres du conseil d’administration, fonctions exécutives, responsabilités associatives, mais aussi écoles de formation, salariés, membres de la famille…) et on précise également si on prend en compte les relations actuelles et/ou passées, de même que le degré (direct/indirect).
             
Tandis que l’on définit tous ces critères en cochant sur la gauche les cases appropriées, se dessine sur la droite, une prévisualisation de la carte (son dessin). Le nom de toutes les entités qui figureront sur la carte apparaît juste en dessous, sous la forme d’une liste.
             
Une fois que l’on est satisfait des critères et des résultats qu’ils génèrent, on peut cliquer sur le gros bouton rouge VIEW DETAILED MAP ou encore sur un autre bouton plus discret en bas à droite Generate Knowledge Map, qui conduisent l’un comme l’autre à la construction de la carte interactive.
             
ECRAN DE VISUALISATION
             
Les différents éléments (nom de sociétés, de personnes) sont reliés entre eux par des traits de couleurs.
             
Chaque couleur correspond à un type de relation, et une légende sur la droite de l’écran rappelle les codes couleurs et aide à la lecture de la carte. Les traits en pointillés désignent les relations passées, tandis que les traits pleins illustrent les relations actuelles. L’épaisseur du trait est également un indicateur : elle est proportionnelle au nombre de liens unissant deux entités.
             
En survolant chaque lien avec la souris, la carte affiche interactivement la liste des relations entre les deux entités.
             
Pour plus de détails, un clic sur le lien permet d’accéder aux informations suivantes : type de relation (exemple : executive), nature exacte de la relation (exemple : président), date de démarrage de cette relation, ainsi qu’un petit bouton View Source. En cliquant sur ce dernier, on ouvre une autre fenêtre dans laquelle sont indiqués tous les détails de la source : nom de la source, date, URL, et même un extrait. Un clic sur l’URL amène directement sur le document source (article de presse, document officiel…).
             
Mais ce n’est pas tout. Un survol non plus des liens, mais cette fois des entités elles-mêmes (personnes ou sociétés matérialisées par un type d’icône différent), permet d’accéder à d’autres fonctionnalités interactives pour modifier l’apparence de la carte : une fonction Hide (cacher) permet de dégrossir un peu une carte trop chargée difficile à lire en raison de trop nombreux éléments. L’utilisateur peut ainsi conserver seulement certains éléments à l’écran.
             
Un clic sur le bouton Show All au milieu de l’écran, fait réapparaître tous les éléments initiaux.
             
Toujours à partir de l’icône d’une entité, une autre fonction très précieuse est proposée : la fonction Expand : elle permet de relancer une recherche spécifique sur l’entité sélectionnée, pour visualiser ses liens avec d’autres personnes ou sociétés, et compléter ainsi la carte.
             
Au milieu de l’écran, au dessus de la carte, se trouvent toute une série de boutons-outils qui permettent de centrer la carte, la recharger à l’écran, la zoomer ou la dézoomer, de choisir de visualiser le réseau sous forme d’étoile (Star View), ou sous forme d’arborescence (Path View).
             
Sur cette barre d’outils, se trouve aussi une fonction de filtre originale (Filter Map), qui permet de filtrer textuellement la carte. L’utilisateur saisit un mot dans la zone prévue à cet effet et le système effectue alors une recherche sur tous les éléments de la carte, puis met en évidence les entités contenant ce mot, tandis que le reste de la carte apparaît flouté ; il peut s’agir d’un nom de personne, de société, d’une fonction…
             
Enfin, il existe une fonction Export, qui est censée exporter les éléments de la carte dans un tableau Excel, mais nous n’avons pas réussi à la faire fonctionner correctement lors de nos tests.
             
Pour ceux qui voudraient revenir à un système d’appréhension des données plus linéaire, l’option View List peut être activée en cochant la case adéquate. Cette option fait apparaître sous la carte le nom de chacune des entités qui la composent, sous la forme d’une liste de dossiers Windows. En ouvrant les dossiers, on accède aux mêmes informations que celles qui sont présentes sur la carte, mais les relations “croisées” entre entités sont alors plus difficiles à percevoir du premier coup d’œil.
             
Au final, Market Visual nous apparaît comme un outil extrêmement puissant.
             
Outre la puissance purement logicielle, l’autre point fort réside dans le fait d’avoir concentré en un seul endroit des informations jusqu’alors disséminées sur le Web, et de les avoir rendues accessibles de façon synthétique.
           
L’interface gagnerait cependant à être retravaillée pour être plus claire et plus ergonomique.
            
En terme de contenu et de couverture, on attend avec impatience l’extension plus systématique à d’autres zones du globe.
            
Une version gratuite, avec des cartes “bridées”, est disponible sur le site Marketvisual.com et permet de se faire une première idée du fonctionnement. Mais tout l’intérêt et la richesse de ce service résident évidemment dans la version payante.
            
INFORMATIONS
             
www.intellectspace.com
www.marketvisual.com
             
Tarifs : 
Pay as you go
9,95 $ / carte générée
47,26 $ / 5 cartes générées
179,10 $ / 20 cartes générées
Paiement par carte de crédit
            
Forfaits
100 $ / 1 jour, nombre de cartes illimitées
486 $ / 7 jours, nombre de cartes illimitées

Toutes les cartes générées restent accessibles en ligne durant un an.




Aurélie Vathonne
Publié dans le n° 262 de Bases (Juillet/Août 2009)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire