EbookZ : Etude sur l'offre numérique illégale des livres français

Observatoire du livre et de l’écrit en Ile de France, le MOTif publie aujourd’hui, dans un document PDF de 63 pages, les résultats d’une étude conduite par Mathias Daval (Edysseus Consulting), intitulée “EbookZ ? Etude sur l’offre numérique illégale des livres français sur Internet en 2009”.


Cette étude est la première en France à analyser spécifiquement l’offre illégale des livres et tente notamment de répondre aux questions suivantes :

quelle est la nature de cette offre ?

quels sont les livres et les éditeurs les plus concernés ?

par quels circuits et comment sont piratés ces ouvrages ?

de quelles quantités parle-t-on ?

Après avoir commenté les résultats des principales études évoquant le téléchargement illégal des livres, le rapport du MOTif nous offre quelques réflexions générales sur le piratage du livre, nous dresse un panorama de la situation, et nous explique les divers processus de piratage d’un livre papier. Viennent ensuite les résultats proprement dits de l’étude, avec des chiffres pour les différents “circuits de diffusion” (P2P, newsgroups, internet relay chat, http...).

Il ressort de cette analyse que, si le piratage des livres semble décoller depuis le milieu de l’année 2008 à travers le monde, il reste encore un phénomène mineur en France. Le nombre de livres français édités par des éditeurs français disponibles en téléchargement illégal est en effet estimé, à l’été 2009, entre 4 000 et 6 000 titres différents, en grande partie de la BD. Soit moins de 1 % des titres disponibles légalement au format papier.

De nombreuses informations sont données sur les titres les plus piratés, les domaines les mieux couverts, etc.
             
Langue : français
            
www.lemotif.fr/fr/etudes-et-analyses/etudes-du-motif/ebookz/


Béatrice Foenix-Riou
Publié dans le n°82 de Netsources (Septembre/Octobre 2009)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire