Data.gov.uk : un portail d'accès aux données publiques britanniques


Après Data.gov, lancé il y a près d’un an par le gouvernement américain (voir encadré ci-contre), c’est au tour du gouvernement  britannique de mettre en ligne, en version bêta, le portail Data.gov.uk, pour faciliter l’accès aux données publiques, dans des formats réutilisables par les citoyens.
             
Réalisé notamment sous la direction de Tim Berners-Lee (l’inventeur du Web) et de Nigel Shadbolt (professeur d'intelligence artificielle à l'université de Southampton), le site donne accès sous forme brute à plus de 2 900 séries de données (“datasets”), fournies par l’ensemble du gouvernement britannique.

            
Les statistiques et autres études couvrent aussi bien la délinquance des mineurs, l’avortement au Pays de Galles, l’absentéisme scolaire, les adultes ayant des troubles d’apprentissage en Ecosse, que les indices du coût de l’aérospatial et de l’électronique, les émissions de benzène dans l’air, ou l’effectif des forces armées.
             
L’objectif premier de ce site est certes de permettre une certaine transparence, mais aussi et surtout d’inciter les professionnels à utiliser ces données et à développer des applications spécifiques (des mashups), susceptibles de créer de nouveaux services.
            
 Le portail à été lancé le 19 janvier et d’ores et déjà, plus de 34 applications sont proposées ; elles permettent par exemple de comparer la qualité des services de soins à domicile dans toute l’Angleterre (BestCareHome.co.uk),  d’accéder aux prix de vente de biens immobiliers (Land Registry) et de les comparer à ceux d’agences immobilières  (Mouseprice.com), d’obtenir différents itinéraires en vélos (Cyclestreets.net), etc.
             
Axé sur le partage de l’information, le site propose différents onglets permettant de soumettre ses idées (Ideas), d’échanger avec d’autres internautes (Forum), de partager des techniques et des outis (Wiki), etc.
             
Plusieurs modes de recherche des informations sont d’autre part proposés.
             
La zone de saisie Search Data, offerte en milieu d’écran – ou via l’onglet Data du haut de la page – permet d’effectuer une recherche par mots sur toutes les données disponibles et sur l’ensemble des tags attribués aux datasets.
             
Ainsi, une recherche avec les termes accidents transports identifie 38 documents, dont 2008 Injury Road Traffic Collisions in Northern Ireland, Alcohol Profile: Mortality from land transport accidents, GB Reported Bicycling Accident Locations, etc.
             
Pour chaque dataset, on dispose d’une page censée donner des informations relativement détaillées sur son contenu (périodicité de mise à jour, dernière mise à jour, couverture, source, licence, lien vers le document...) mais, lors de nos tests, de nombreuses rubriques étaient encore vides...
             
On peut aussi identifier des datasets à partir :
            
- de leur liste alphabétique ;
- de la liste des organismes émetteur (Cabinet Office, Department for Business, Innovation and Skills, Department for Children, Schools and Families...) ;
- de la liste des principaux tags.
             
Un moteur SPARQL permet d’autre part aux professionnels du Web sémantique d’interroger la base en utilisant ce langage.
            
INFORMATIONS
http://www.data.gov.uk

             
D’AUTRES PORTAILS GOUVERNEMENTAUX

• AUSTRALIE
             
Beaucoup plus limité, le portail australien propose une liste de 160 “datasets”, classés dans 27 catégories (juridique, transport, environnement, géographie...). On notera une large catégorie “Community” (25 datasets), regroupant aussi bien la carte nationale des 14 000 toilettes publiques et privées, que la banque de données de la collection du Muséum Powerhouse. Chaque dataset dispose d’une fiche détaillée donnant diverses informations comme la couverture, la mise à jour, et présisant si les données sont ou non sous licence Creative Commons.           
http://data.australia.gov.au
             
• ETATS-UNIS
             
Lancé en mai 2009 avec 47 datasets, le site en propose aujourd’hui 1 077.                                  
Chaque dataset fait l’objet d’une description très détaillée, contenant des informations sur la source, la couverture, le contenu, une fiche technique sur la nature des données..., ainsi que différentes évaluations d’utilisateurs. La recherche peut se faire via plusieurs catalogues, dont un “Raw catalog”, qui permet de télécharger les données brutes, après les avoir identifiées – par mots, en précisant le cas échéant la ou les catégories (agriculture, arts...) et/ou la ou les sources (Agency for Healthcare Research and Quality...) – et un “Tool catalog”, qui propose quant à lui différents outils et services mis en place par les agences pour accéder aux informations. 





http://data.gov
            
• NOUVELLE ZELANDE
             
Le portail néo-zélandais recense 257 datasets, classés dans 21 catégories (Agriculture, forestry and fisheries ; Arts, culture and heritage...). Chaque fichier, hébergé le plus souvent sur d’autres sites gouvernementaux, fait l’objet d’une courte description indiquant son URL, l’agence, le format, les droits d’utilisation (à vérifier le plus souvent avec chaque agence), une brève description et des mots-clés. Le site est encore en phase bêta et annonce que la version définitive est prévue pour juin 2010.

http://data.govt.nz
               
• FRANCE
             
Dans le cadre du plan gouvernemental “France numérique 2012”, l’Agence du patrimoine immatériel de l’État (APIE) a été chargé de la création d’un portail unique d’accès aux données publiques. L’ouverture de ce portail est prévue à la fin de l’année 2010.
             
• METAMOTEUR DES PORTAILS GOUVERNEMENTAUX
           
Le Guardian propose sur son site un outil permettant d’effectuer une recherche par mots sur les principaux portails gouvernementaux, à savoir ceux du Royaume-Uni, des Etats-Unis, d’Australie et de Nouvelle-Zélande. Les différents datasets peuvent également être identifiés via une navigation par pays (puis année, format ou source), ou par thème (puis pays, année, format...). Pour chaque dataset, une fiche descriptive est proposée et un lien permet d’accéder au document.
            
http://www.guardian.co.uk/world-government-data



Béatrice Foenix-Riou
Publié dans le n° 267 de Bases (Janvier 2010)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire