Unctadstat.unctad.org : les bases statistiques de la Cnuced

A l’occasion de la journée mondiale de la Statistique le 20 octobre dernier, la Cnuced (Conférence des Nations-Unies sur le commerce et le développement - UNCTAD en anglais) a dévoilé sa nouvelle base de données, prénommée UNCTADstat.             
Cette base devient le point d’entrée vers toutes les données statistiques de la Cnuced, qui étaient auparavant dispersées dans plusieurs bases distinctes : le Manuel des statistiques, les prix et indices de prix de produits de base, les statistiques d’investissements étrangers directs et les statistiques de l’économie créative.

La Cnuced donne ainsi accès en un point unique “à un large éventail de séries chronologiques et d’indicateurs statistiques nécessaires à l´étude du commerce mondial, de l’investissement, des flux financiers internationaux et du développement.” La base est disponible en anglais et en français.
           
La page d’accueil d’UNCTADstat se compose d’un moteur de recherche simple, d’une colonne de navigation par arborescence sur la gauche et d’un écran de consultation au centre.
            
Si l’on choisit la navigation par arborescence il faut, dans un premier temps, sélectionner une catégorie parmi les dix proposées : commerce international de marchandises et de services, tendances économiques, investissement étranger direct, ressources financières externes, population et main d’oeuvre, économie créative, transport maritime...
             
Dans un second temps, Il est nécessaire de sélectionner une sous-catégorie pour se voir proposer une ou plusieurs séries de données statistiques.
            
Une fois la série choisie, un tableau composé de deux entrées s’affiche : Année et Economie, c'est-à-dire pays ou groupements de pays – monde, économies en développement, Afrique Orientale par exemple. Par défaut, le tableau indique toutes les années et tous les groupements de pays disponibles.
             
Si l’on souhaite se focaliser sur une zone géographique particulière, il suffit de cliquer sur l’un des groupements de pays disponibles dans la colonne de gauche, pour se voir proposer des données plus précises par pays.
             
On peut également personnaliser chacune des deux entrées en cliquant sur son nom, ce qui conduit sur une interface de gestion où l’on peut sélectionner très précisément les champs que l’on souhaite voir apparaître (uniquement certaines années ou certains pays).
             
Chaque tableau peut être exporté au format Beyond (.isv), Excel (.xls) et ASCII (.csv) et il est également possible de les enregistrer dans son espace privé “Mes rapports”. En haut de la page, on dispose d’un onglet intitulé “graphique”, qui permet de visualiser l’ensemble des données du tableau de manière graphique.
            
Si l’on choisit d’utiliser le moteur disponible sur la page d’accueil, on se contentera d’effectuer une recherche simple, puisqu’il ne permet que d’entrer un ou plusieurs mots-clés séparés implicitement par un AND.
           
A l’avenir, la base sera régulièrement actualisée et enrichie pour mettre les données les plus récentes à la disposition des utilisateurs.

Carole Barthole
Publié dans le n°277 de Bases (Décembre 2010)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire