Diphur.com, un nouvel outil de surveillance de pages


Lancé courant 2010, Diphur est un outil de surveillance de pages web online entièrement gratuit. Il ne permet évidemment pas d’effectuer une surveillance aussi sophistiquée que des outils de veille professionnels payants (comme KB Crawl, Website Watcher, Digimind, etc.), mais il n’a rien à envier à d’autres petits outils gratuits comme WatchThatPage, Update Scanner ou encore Page Monitor. Il pourra notamment s’avérer tout à fait indiqué pour des pages web simples, ne disposant pas de flux RSS.

             
Son fonctionnement est assez classique : après la création d’un compte, on peut ajouter les pages web que l’on souhaite surveiller soit directement depuis son espace personnel sur le site http://diphur.com – en choisissant la rubrique New Bookmark –, soit en utilisant le bookmarklet Diphur, que l’on aura préalablement installé d’un simple glisser-déposer dans la barre des tâches de son navigateur.
             
On renseignera alors les champs URL, Title, éventuellement Description, Tags, puis l’on choisira la fréquence de surveil-lance (Hourly, Daily, Weekly ou Monthly), le pourcentage de texte devant avoir changé (tous les changements, 1%, 2%, 5%, 10% ou 20%), et l’on pourra exiger la présence d’éventuels mots-clés et l’heure d’envoi des alertes (en temps réel ou à certaines heures de la journée).
            
On pensera à cocher l’option Send ChangeUps to me every time content changes on this URL, car Diphur n’est pas seulement un outil de surveillance de pages web, mais se revendique également comme un outil de bookmarking (à l’image de Delicious ou Diigo) ; en décochant l’option, la page est alors considérée comme un simple bookmark sur lequel les changements potentiels ne sont pas surveillés.
           
Les alertes mails affichent le pourcentage de changements sur la page, uniquement le texte qui a été ajouté et surlignent en jaune les éventuels mots-clés. On pourra également retrouver tous les changements dans son espace personnel sur Diphur, en choisissant l’onglet MyChangeUps.
             
Sur cette page, on peut choisir de ne visualiser que les pages qui ont subi plus de 1, 2, 5, 10 ou 20 % de changements, de ne voir que les ajouts de texte ou bien les ajouts et les suppressions. On appréciera également de pouvoir récupérer, pour chaque page, un flux RSS des changements.
           
Au final, Diphur répond parfaitement à ce que l’on peut attendre d’un petit outil de veille gratuit. Il est simple à utiliser (en tout cas, moins répulsif que WatchThatPage) et fonctionne parfaitement dans le cadre d’une surveillance simple. En revanche, l’aspect «bookmarking social» n’apporte aucune valeur ajoutée à l’outil et s’avère même très décevant si l’on compare aux multiples possibilités offertes par des outils tels Diigo voir Netsources n°84).
             
POUR INFO
            
www.diphur.com


Carole Barthole
Publié dans le n°90 de Netsources (Janvier/Février 2011)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire