Chemical Abstracts enregistre sa soixante millionnième substance

Il aura fallu moins de deux ans pour que le Registre de Chemical Abstracts passe de 50 millions à 60 millions de substances répertoriées.
             
Cela illustre à l’évidence l’accélération du développement de la recherche en chimie, les spécialistes de Chemical Abstracts suivant les résultats des recherches dans toutes les langues, afin de repérer les nouveaux composés.
             
Cette soixante millionnième substance, qui est un composé à potentiel antiviral, s’est vu attribuer le numéro 1298016-92-8.
             
Elle a été découverte par l’Institut des sciences médicales de l’Académie chinoise des sciences médicales, dont les chercheurs utilisent couramment SciFinder, l’un des outils de CAS.
            
Le fait que ce composé soit d’origine asiatique confirme le fort développement de la recherche dans cette région du monde, ce qui a conduit Chemical Abstracts à ajouter, depuis trois ans, plus de trois cents publications scientifiques rien que pour la Chine, le Japon et la Corée, les brevets de ces pays étant pris en compte depuis longtemps
 


François Libmann

Publié dans le n° 284 de Bases (Juillet-août 2011)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire