Deux opérateurs de proximité pour Google

Google ciblant prioritairement l’utilisateur final, il communique très peu – et très mal – sur ses fonctionnalités de recherche avancée. Il vise plutôt la simplification de la recherche et n’hésite pas à “interpréter” la question de l’utilisateur, en affichant dans ses résultats des pages contenant des mots proches, des synonymes, etc.

Il présente pourtant dans son aide en ligne un opérateur spécifique – le symbole * – qui “fait office” d’opérateur de proximité, mais n’en est pas un réellement. Baptisé “caractère générique”, cet opérateur permet en fait, lorsqu’il est saisi entre deux mots-clés entre guillemets, de retrouver les expressions qui contiennent les deux mots, séparés par un ou plusieurs termes. 


Ainsi, la requête "bibliothèque* numérique" identifie des pages contenant "bibliothèque scientifique numérique", "bibliothèque virtuelle numérique", "bibliothèque mondiale numérique"..., mais ne retrouvera pas l’expression exacte "bibliothèque numérique" !

Qui plus est, le symbole * remplaçe le plus souvent un mot et il faut autant d’étoiles que l’on souhaite de mots entre les termes…

Et pourtant, Google dispose depuis plusieurs années d’un réel opérateur de proximité, qu’il ne mentionne absolument pas dans son aide et qui est inconnu de la plupart des internautes. 

Signalé en octobre 2010 par Daniel Russel*, un “googler” qui édite un blog sur la recherche d’information, l’opérateur AROUND(n) existe en effet depuis ... cinq ou six ans et est aussi sophistiqué que celui d’Exalead, puisque n est utilisé pour préciser la proximité entre les termes (sur Exalead, on peut en effet préciser la proximité en utilisant NEAR/n). 

Une requête avec marché AROUND(5) tourisme sur Google identifiera donc les pages dans lesquelles les mots marché et tourisme sont à cinq mots maximum l’un de l’autre, dans n’importe quel sens. 
Certes, Google emploie un opérateur de proximité implicite et une recherche avec plusieurs mots affiche en premier lieu les pages dans lesquelles les mots demandés sont proches ; l’usage d’un tel opérateur n’est donc pas indispensable. Mais les professionnels de l’information savent que son utilisation peut dans certains cas s’avérer précieuse. En tout état de cause, on comparera avec profit les résultats obtenus avec ou sans cet opérateur. 

On remarquera qu’une fois encore, Google en fait à sa guise et adopte un opérateur inhabituel, au lieu de choisir l’opérateur NEAR, fréquemment utilisé par les agrégateurs et banques de données…

* AROUND has always been around.
26.10.2010, SearchResearch

Publié dans le n° 88 de Netsources (septembre/octobre 2010)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire