OpenGrey.eu : entrée libre vers la littérature grise

OpenGrey est une base de données multidisciplinaire européenne en libre accès,  proposant près de 700 000 références bibliographiques de littérature grise.

Si la base sous sa forme et son nom actuel existe seulement depuis 2011, son histoire est en réalité beaucoup plus ancienne.

A l’origine, on trouve la base de données SIGLE (System for Information on Grey Literature) lancée en 1980. En 1985, la base est produite par l’association EAGLE (European Association for Grey Literature Exploitation), une coproduction d’organismes d’une quinzaine de pays dont l’Inist pour la France, Fiz Karlsruhe pour l’Allemagne ou encore Cindoc-CSIC pour l’Espagne.

L’histoire prend fin en 2005 lorsque les différents membres décident de la dissolution de l’association (voir Bases n°216, mai 2005), et déchargent la base des différents serveurs qui la proposent (STN, Nerac et Silver Platter).

L’Inist décide alors de lancer le projet Opensigle, qui a pour but de permettre la libre consultation sur Internet de la base SIGLE.

En 2011, la base change de nom et de plateforme et devient OpenGrey.

A ce jour, la banque de données référence donc les ressources des grands centres européens d’information et de fourniture de documents, qui s’étaient associés sous le nom d’EAGLE (Université catholique de Louvain, British Library, TIB, Inist…), ainsi que les preprints des conférences GL de GreyNet International (depuis 2008).

On y trouve aussi bien des rapports techniques ou de recherche, des thèses, des actes de congrès que des publications officielles dans des domaines aussi variés que les sciences pures et appliquées, les sciences biomédicales, les SHS ou encore l’économie.

Les références sont en principe rédigées en anglais et l’on dispose pour chacune d’elle des données bibliographiques, des codes de classement Sigle, éventuellement d’un résumé en anglais et d’informations sur la disponibilité et les modalités d’accès au document.

La recherche dans la base peut s’effectuer de deux manières : soit en interrogeant le moteur de recherche – fourni par Exalead – disponible depuis la page d’accueil, soit en naviguant parmi les disciplines.

Pour ce qui est du moteur, seule une interface simple est proposée mais les possibilités de recherche offertes sont nombreuses.

On peut évidemment utiliser les opérateurs AND (par défaut), OR et NOT ainsi que les guillemets pour la recherche d’expression exacte. On dispose également de la troncature (*), du + (pour rechercher la forme exacte d’un mot et non ses variantes), de l’opérateur NEAR (les termes de recherche sont éloignés au maximum de 16 mots l’un de l’autre), NEAR/n (pour déterminer l’éloignement maximal entre les deux termes), NEXT (mots l’un à côté de l’autre) et BEFORE année ou AFTER année (pour retrouver des documents parus avant ou après telle date).

D’autres opérateurs, un peu moins utiles sont également disponibles. Le moteur permet enfin de lancer la recherche sur certains champs bien précis : auteur (author:), résumé (abstract:), type de documents (type:), titre de collection (series:), identifiant (identifier:), éditeur (publisher:) ou encore pays (country:).

Comme c’est généralement le cas avec les moteurs fournis par Exalead, il est possible d’affiner la sélection des documents dans un second temps – depuis la page de résultats –, par personne, organisation, discipline, mot-clé, année, langue, type de document ou origine.

On appréciera par ailleurs la page d’aide qui détaille les opérateurs disponibles.

Au final, on ne manquera pas d’ajouter cette base à nos favoris !

INFORMATION

http://www.opengrey.eu



Carole Tisserand-Barthole
Publié dans le n° 288 de Bases (Décembre 2011)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire