Openlmages.eu : 1 800 vodéos pour des réutilisations créatives...

Dès la page d’accueil, l’objectif du site est clairement précisé : Open Images est une plateforme open media qui offre un accès en ligne à des documents d’archives audiovisuels, pour «stimuler les réutilisations créatives»...

Créée à l’initiative du Netherlands Institute for Sound and Vision en collaboration avec Knowledgeland, Open Images donnait accès, fin 2009, à plus de 450 documents d’archives sonores et visuelles – essentiellement des films d’actualités Polygoon –. 

Mais la collection s’est depuis accrue considérablement et propose aujourd’hui plus de 1 800 vidéos, ainsi que quelques documents audio (15) et images (7).?La majorité des documents date des années 1920 à 1980 et est en néerlandais (mais on trouve aussi plusieurs vidéos en anglais)..

La plateforme a été créée dans le cadre du projet «Images for the future» (http://goo.gl/2S5ns), dans lequel quatre organisations ont sauvegardé une part importante du patrimoine audiovisuel des Pays-Bas en le numérisant.

Les documents des collections audiovisuelles peuvent être téléchargés et remixés en œuvres nouvelles, ou enrichis avec des données ouvertes. La mise à disposition d’une API (Application Programming Interface) permet de créer des «mashups».

Les utilisateurs peuvent également ajouter leur propre matériel à la plateforme et enrichir ainsi la collection.

Le caractère «ouvert» de la plateforme se traduit par l’utilisation de formats vidéo ouverts, de normes ouvertes et de composants open source.

La recherche d’un document se fait par mots – en anglais ou en néerlandais –, depuis la zone de saisie de l’écran d’accueil, et est effectuée sur leurs descriptifs.

Un lien «Advanced Search» affiche une grille proposant de préciser le portail interrogé (Open Images, VPRO, Celluloid Remix), la date de publication (depuis 2010, 1990-2009, 1970-1989 ...1910-1929), la date de chargement sur Open Images (moins d’une journée, d’une semaine, d’un moins, d’un an), la langue (anglais ou néerlandais) et la licence (creative commons...).

Pour chaque document, on dispose d’informations (en anglais et en néerlandais) comme le titre, le type de document, la longueur, la date de publication, le créateur, la source et un résumé du contenu...

L’initiative – originale – ravira sans nul doute tant les bibliothécaires, archivistes et historiens que les professionnels de l’industrie graphique...

INFORMATIONS

http://www.openimages.eu





Béatrice Foenix-Riou
Publié dans le n° 288 de Bases (Décembre 2011)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire