Nouveautés dans les banques de données transport

STN a annoncé qu’à la demande de son producteur, la base ITRD (International Transport Research Documen-tation) a été déchargée le 17 décembre dernier. 

Cette banque de données contenait environ 400 000 références bibliographiques avec un accroissement annuel de 10 000 documents et proposait un nombre croissant de liens vers des publications en open access.
Elle était produite par le Joint Transport Research Center (JTRC) de l’International Transport Forum et l’OCDE.

Ce déchargement a deux causes différentes :

• la première est que le producteur souhaitait un rechargement de la base pour corriger certaines erreurs et effectuer des mises à jour, mais les responsables de STN n’y tenaient pas.
       
Cela étant, les relations ne se sont pas détériorées  pour autant et un retour sur ce serveur de la base sous sa nouvelle forme (voir ci-après) n’est pas exclu ;
      
• la cause la plus importante est en fait la fusion, entamée au début de l’année 2011 et quasiment achevée, de la banque de données ITRD et de TRIS (Transportation Research Information Service) du TRB (Transportation Research Board aux USA), qui reste pour le moment sur Dialog (fichier n°63), et qui donnera naissance à la banque de données TRID, «The TRIS and ITRD database».
  
TRID propose plus de 900 000 références d’ouvrages, rapports techniques, compte-rendus de conférences et articles dont 64 000 avec un lien vers le document primaire gratuit ou payant (par exemple un article référencé dans ScienceDirect).
    
Cette banque de données est complètement centrée sur la recherche dans le domaine des transports et on ne trouve aucune information sur les normes et spécifications des véhicules, ni brevets, études de marché ou ce qui concerne le transport militaire. TRID utilise le Transport Research Thesaurus (TRT).

Cette banque  de données est une co-production de nombreux organismes dans le monde entier, dont l’Inrets en France.

On trouve ainsi 3 000 références de thèses provenant de la Northwestern University Transportation Library aux Etats-Unis. Un chercheur peut de plus proposer directement  un texte.

La banque de données TRID est en libre accès à l’adresse http://trid.trb.org.

On dispose d’une recherche simple et d’une recherche avancée, qui sont d’un niveau tout à fait honorable pour ce type de banque de données sur le Web, même si on est loin des possibilités disponibles sur STN et sur Dialog.

Un test avec France dans l’indexation donne 16 136 réponses. Les premières montrent que très peu de revues françaises sont prises en compte, mais on trouve des articles de chercheurs français dans des publications en anglais, par exemple «Substituting a tramway to a bus line in Paris: Costs and benefits», qui donne notamment un bilan pas très positif sur le report et l’augmentation de la pollution sur le boulevard périphérique. On trouve également des références de congrès qui se sont tenus en France.

On remarquera que la Nortwestern University Transportation Library propose la fourniture des documents primaires dont elle a fourni les références à la base .

Le contenu de TRID est aussi disponible dans la banque de données TRANSPORT, produite par OVID/SilverPlatter et disponible sur Internet ou sur Cédérom.

CASSIS DE L’INRETS

Dans le domaine des transports, on pensera aussi à la version publique et gratuite de CASSIS, produite par l’Inrets et accessible à l’adresse http://cassis.inrets.fr.
    
Ce site propose une recherche simple avec « tous les mots » ou « au moins un mot » et une recherche avancée.
      
Il dispose également d’une recherche plein texte simple ou avancée en mode booléen ou en utilisant le moteur d’AMI Software, qui permet dans ce cas jusqu’à 200 réponses classées par pertinence décroissante.

Si certains documents se trouvent dans TRID – dont l’Inrets est un des contributeurs – ce n’est pas le cas pour tous.



François Libmann
Publié dans le n° 288 de Bases (Décembre 2011)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire