Bibliobsession : Veille et médiation numérique avec Google Reader + Diigo

Dans un billet publié le 5 janvier sur le blog Bibliobsession, Silvère Mercier nous livre un retour fort intéressant sur la façon dont il utilise Diigo et Google Reader dans son dispositif de veille et de médiation numérique.


La mise en place de sa veille se fait en plusieurs étapes :
- agréger et trier l’information : Google Reader + les bonnes sources.
Dans le cadre de sa veille, il suit plus 450 flux sur Google Reader, et les classe dans deux grands dossiers (Actu web et Actu biblio). La fonction “Trier par magie” de Google Reader s’avère ici très efficace, puisqu’elle trie les flux selon les habitudes de lecture ;

- veiller efficacement : compléments indispensables à Google Reader.
Plusieurs extensions sont utilisées pour améliorer la lisibilité des informations (Colorful List View par exemple), et supprimer les fils RSS tronqués ;

- définir son système de tags : il est indispensable de définir des tags par centres d’intérêt, et de choisir des tags courts et sans accents ;

- indexer facilement avec Diigo ; les items retenus dans Google Reader sont “partagés” pour être mis dans Le Bouillon des Bibliobsédés et, le cas échéant, sont bookmarkés dans Diigo (voir Netsources n°84), avec un ou deux tags ; il est possible de paramétrer Google pour qu’un lien “Envoyer à Diigo” soit mentionné sous chaque article ;

- rediffuser les contenus et construire des dispositifs de médiation numérique. Silvère Mercier préfère le terme de “médiation numérique” à celui de “curator”, très en vogue actuellement (voir p.5). Cette médiation numérique revient à partager les informations stockées dans Diigo, grâce aux fils RSS et à des outils comme Divr.it,  en les rediffusant dans les médias sociaux, dans une page Facebook, dans un blog, etc.

Langue : français
http://goo.gl/3KdV8


Béatrice Foenix-Riou
Publié dans le n°89 de Netsources (novembre-décembre 2010)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire