Cairn.info : l'agrégateur de la recherche française en sciences humaines

Cairn.info est une initiative franco-belge née en 2005, qui vise à lutter à la fois contre l’érosion progressive de la diffusion des revues de sciences humaines et sociales en français et de celle des ouvrages collectifs, hommages, actes de colloques et autres monographies de ce domaine.

QUELQUES MOTS D’HISTOIRE...

La création de cet agrégateur repose sur deux principes :

- une mutualisation ouverte à tous les éditeurs publiant en français, les fondateurs ayant été Belin, Eres, La Découverte et De Boeck.

Dès 2006 la Bibliothèque nationale de France s’est associée à ce projet, pour faciliter le développement d’une offre éditoriale francophone sous forme numérique ;

- une barrière mobile située à une date rétrospective de deux à cinq ans, au-delà de laquelle les articles sont gratuits, les plus récents étant payants.

Dans la plupart des cas, l’antériorité remonte à 2001 mais certains titres comme Le Débat ont souhaité que tous les numéros soient présents. De même, la revue Etudes a une antériorité qui va au delà de 2001.

Par ailleurs, des articles plus anciens présents sur Persée ou Gallica sont indexés dans Cairn.info, et il est alors possible de les obtenir à partir de cette plateforme.

Si la cible de Cairn.info est plutôt académique (90 % du chiffre d’affaires), les clients hors bibliothèques y ont aussi accès et ce, quel que soit leur profil : chercheurs, profes-sionnels ou particuliers.

On saluera cette ouverture plutôt rare dans les produits visant le milieu académique, d’autres acteurs comme Ebsco ou Proquest s’obstinant à ne proposer que des abonnements annuels forfaitaires.

Cairn est une société dont l’actionnariat est à la fois privé et public. Les actionnaires privés comprennent des maisons d’éditions françaises et belges ainsi que les deux fondateurs, Marc Minon et Jean-Baptiste de Vathaire, tandis que les actionnaires publics comptent la Bibliothèque nationale de France et Gesval, la société de gestion de projets et de valorisation de l’université de Liège.

POINTS FORTS DE L’OFFRE

Cairn.info offre aujourd’hui le contenu de 319  revues actives et de quelques revues inactives (qui ont cessé leur parution).

Pour illustrer les domaines couverts et la variété des sujets, on citera parmi les titres de revues proposés : Entreprendre et innover, Romantisme, La Revue du Tiers Monde, La Revue Française de Gestion, Le Courrier des Pays de l’Est, Libres Cahiers pour la psychanalyse.

Ce sont – d’après Cairn – des revues de débat, de recherche, des revues professionnelles ou des revues d’intérêt général.

D’AUTRES TYPES DE CONTENUS

Ayant atteint une bonne couverture de ce type de revues, Cairn a élargi son offre avec des magazines, des ouvrages collectifs et des ouvrages de référence.

- Huit «magazines», considérés comme des revues de «bonne tenue» sans pour autant être des revues de recherche, ont ainsi été ajoutés.

Quatre d’entre eux –  Alternatives économiques, Alternatives internationales, Sciences humaines et les Grands dossiers des Sciences humaines – sont obtenus directement des éditeurs.

Les quatre autres – Le Monde diplomatique, Manière de voir, Le Magazine littéraire et L’Histoire – sont fournis par Cedrom-SNI.

Ces magazines – qui couvrent davantage l’actualité – sont disponibles de un à trois mois après leur parution, c’est-à-dire lorsqu’il ne sont plus proposés en kiosque.

- Une deuxième partie du fonds est constituée d’ouvrages collectifs de recherche.

Ces derniers s’adressent au même public d’étudiants avancés, d’enseignants et de chercheurs que les revues et souffrent généralement d’un important déficit de visibilité du fait, notamment, de leur rare ou trop brève présence en librairie.

On trouve ainsi plus de 2 000 ouvrages collectifs issus de différents éditeurs universitaires : De Boeck, La Découverte (notamment la collection Recherches), Eres, les Editions de l’OCDE, les Presses de Sciences Po, ….

• La troisième partie du fonds est composée d’encyclopédies et d’ouvrages de références en sciences humaines et sociales, et plus précisément de :

• 1 400 ouvrages, dont l’ensemble des titres actifs de la collection Que sais-je ?, éditée par les PUF, ainsi que la collection Repères ;

• 200 «dossiers pays» parus dans L’Etat du Monde (Edition La Découverte), soit l’ensemble des bilans annuels, statistiques, chronologies, cartes et bibliographies depuis 1981 ;

• la «Bibliothèque idéale des sciences humaines», constituée de 400 titres majeurs, classiques ou contemporains.

ASTUCES DE RECHERCHE

Ces différents contenus peuvent être recherchés séparément grâce à des onglets, ou de façon simultanée.

Les bibliothèques qui s’abonnent ont la possibilité de choisir des bouquets ou l’accès à l’ensemble des documents.

Quant aux «individuels», ils ont accès aux articles et aux ouvrages proposés par chapitres, afin de ne pas concurrencer les e-books.

On signalera qu’en novembre 2011, Cairn a signé une convention avec le Centre national du livre, visant à permettre la formation rapide et massive d’une offre commerciale de qualité, destinée en priorité aux publics anglophones.

Le budget global de 2,2 millions d’euros est en partie financé par le CNL, par Cairn et par les éditeurs concernés.

L’objectif est de contribuer à la diffusion de la recherche française à l’international.

Cette dernière information illustre la place importante qu’a pris Cairn dans la diffusion des informations françaises dans le domaine des sciences humaines.



François Libmann
Publié dans le n° 290 de Bases (Février 2012)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire