Heureux amateurs de musique...


Les amateurs de musique – et plus particulièrement les chercheurs – ont de la chance. Il existe en effet une série de banques de données concernant la littérature sur la musique ou référençant des partitions.
             
Il faut néanmoins, et c’est dommage, qu’ils passent par une institution – bibliothèque ou conservatoire par exemple – pour y accéder, car ces banques de données ne sont accessibles que par abonnement annuel et rien n’est fait pour l’accès direct des utilisateurs occasionnels.
Les vieux routiers de Dialog se souviendront peut-être que la banque de données RILM Abstracts of Music Literature – RILM étant l’abréviation de “Répertoire international de littérature musicale”–, a figuré à son catalogue et a été déchargée le 1er janvier 1994.
             
Cette banque de données est néanmoins l’une des plus connues du secteur.
            
L’OFFRE D’EBSCOhost
             
EBSCOhost offre sept banques de données dans le domaine musical, ce qui fait probablement de lui l’agrégateur ayant l’offre en ligne la plus large.
            
- RILM propose plus de 540 000 documents concernant différents types de musiques – traditionnelle, populaire, classique –, abordés notamment sur les plans de la musicologie, de l’éthnomusicologie, de la pédagogie, de la psychologie, de l’anthropologie et de la sociologie.
            
Les documents référencés sont de natures très variées : livres, conférences, articles, thèses, enregistrements sonores, films…
            
 Le RILM est une coopération internationale dont le pivot, le centre international, est situé à New York. Il reçoit des matériaux d’une soixantaine de comités nationaux.
            
 Les publications prises en compte proviennent de 159 pays et sont en 214 langues, les titres et les abrégés étant en anglais.
             
Des abrégés en langue originelle ont été ajoutés récemment, mais sont encore peu nombreux. L’indexation est assez détaillée et l’on peut faire des recherches par champs.
             
- RIPM (Retrospective Index to Music Periodicals) est réalisée comme RILM sous les auspices de l’International Musicological Society (IMS) et de l’International Association of Music Librairies, Archives and Documentation Centres (IAML).
             
Un accord a permis de bien identifier et séparer les couvertures des deux banques de données.
            
RIPM traite maintenant les périodiques consacrés à la musique qui ont cessé de paraître avant ou autour de 1950, tandis que RILM se concentre sur les publications qui ont continué à paraître bien après cette date. Pour ceux dont la publication a cessé entre 1950 et 1960, la décision est prise au cas par cas.
            
La structure des documents dans les deux bases est assez proche.
              
En complément de RIPM Retrospective Index to Music Periodicals (1800-1960), RIPM Online Archive of Music Periodicals (FullText) (1800-1950) propose le texte intégral des articles pour la période indiquée.
            
- The Index to Printed Music (IPM) (1720-2006) est une banque de données qui indexe les partitions de musique avec de nombreux champs,  permettant une recherche précise.
             
- The Music Index Online (1973-présent) – achetée très récemment à Harmonie Park Press par Ebsco, mais présente sur la plateforme EBSCOhost depuis 2005 – offre plus de 1,4 millions de documents, issus de 850 périodiques musicaux publiés dans plus de 40 pays.
             
La couverture remonte à 1973, mais quelques informations couvrant la période 1962-1972 sont également présentes.
            
Les documents référencés sont des critiques de livres, des nécrologies ou des articles concernant la musique, les musiciens ou l’industrie de la musique.
            
La base propose une indexation détaillée mais pas d’abstracts.
             
- Music Catalog Library Congress (1960-présent) propose plus de 445 000 références bibliographiques de la bibliothèque du Congrès, ainsi que d’autres bibliothèques sélectionnées par cette dernière, concernant tant des enregistrements que des partitions, des livres, des articles ou des documents audiovisuels.
Comme pour la précédente, il n’y a pas d’abstracts, mais une indexation détaillée et parfois des annotations.
             
Outre la musique “stricto sensu”, sont couverts également des disciplines liées comme la danse, la linguistique, la religion et l’archéologie.
            
- Quant à RISM Séries A/II : Music Manuscripts after 1600 (1600-1800), il s’agit d’un index particulièrement riche de 620 000 partitions écrites par 22 500 compositeurs, situées dans plus de 800 bibliothèques dans 32 pays.
            
On notera que dans chaque document figure une ligne de partition du début du morceau.
           
Cette banque de données est produite par le RISM/Répertoire international des sources musicales, une organisation sans but lucratif créée à Paris en 1952.
             
On notera que si les possibilités de recherche sur la plateforme EBSCOhost sont assez riches, il n’est pas possible d’utiliser des opérateurs de proximité dans ces bases.
             
AUTRES ACCES
             
EBSCOhost n’a pas le monopole d’accès à toutes les bases liées à la musique.
              
Ainsi, RILM est également accessible sur CSA Illumina (Proquest).
            
OCLC pour sa part offre RILM et RIPM Retrospective Index to Music Periodicals (1800-1950).
             
Quant aux deux banques de données de RIPM, l’index et le fulltext, elles sont accessibles sur le site de leur producteur (www.ripm.org).
             
Notons par ailleurs qu’Ovid n’offre plus à son catalogue la banque de données RILM.
             
AUTRES BANQUES DE DONNÉES
             
Outre les sept banques de données disponibles sur EBSCOhost, nous avons identifié d’autres bases au contenu plus ou moins proche.
            
- Oxford Music Online (www.oxfordmusiconline.com) est une passerelle permettant d’accéder à plusieurs sites de référence, parmi lesquels :
             
• Grove Music Online, avec un lien vers The New Grove Dictionary of Opera, la deuxième edition du New Grove Dictionary of Jazz, ou la Chemical Music Library ;
             
• The Oxford Companion to Music, qui offre plus de 8 000 articles sur des compositeurs, des solistes, des chefs, des œuvres, des instruments…
            
• Encyclopedia of Popular Music de Colin Larkin, qui couvre depuis 1900 les domaines du rock, de la pop et du jazz ;
             
• Digital Recordings in American Music.
            
-  CAIRSS for Music – CAIRSS étant l’abréviation de Computer Assisted Information Retrieval Service System – est une banque de données bibliographique de littérature sur la recherche musicale et l’éducation à la musique.
             
Les citations sans résumé sont issues de 1 354 publications, dont 18 sont indexées en totalité.
             
Un thésaurus est disponible.
             
La recherche est assez rustique puisque limitée au titre de la publication ou de l’article ou à l’auteur.
             
Cette banque de données est gérée par le département de musique de l’université du Texas, à San Antonio.
(//umr-utsa.edu/CAIRSS.html).
             
Si l’on cherche par ailleurs dans le DOAJ (Directory of Open Access Journals), on trouve 34 publications. Mais quelques tests nous ont montré que le texte des articles de ces publications n’était pas toujours évident à retrouver.
             
Signalons aussi la revue américaine Notes, éditée par la Music Library Association  et disponible sur Factiva, pour au moins une partie de ses articles, avec un embargo d’au moins deux mois.
             
Sur Factiva comme sur LexisNexis, on trouve aussi d’autres publications ayant le mot music dans le titre, comme par exemple Music Education Technology, Music Weach, Music & Copyright, ou Music Industry News Network.
             
Pour compléter avec des ressources qui ne sont pas nécessairement des banques de données, on consultera avec intérêt la rubrique Musique des Signets de la BnF (//signets.bnf.fr).
             
On notera aussi que la médiathèque de la Cité de la Musique propose dans ses ressources en ligne un répertoire de 2700 sites conçus par ses documentalistes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire