Les bases de données d'anciens élèves


Cet article a pour but de présenter les bases de données d’anciens élèves de grandes écoles, qu’il est possible de trouver sous différentes formes.
 
Bien avant l’arrivée des médias sociaux sur Internet, les grandes écoles françaises ont cherché à développer une culture du réseau parmi leurs élèves. Cette culture du réseau était notamment entretenue par les associations d’anciens élèves ou “alumni”, notamment à travers un annuaire regroupant les coordonnées et la situation professionnelle des élèves ayant cotisé à l’association.
Ces annuaires permettent aux élèves de suivre la carrière de leurs camarades de promotion, mais constituent également une base de données de contacts potentiels, pour les conseiller ou les aider dans leur carrière.
 
Certaines associations acceptent de vendre leur annuaire, à condition que le contenu ne soit pas utilisé à des fins commerciales. Leurs clients sont donc principalement des cabinets de recrutement par approche directe ou des services de Ressources Humaines, qui utilisent ces annuaires comme un vivier où piocher des candidats potentiels, ou comme un moyen de vérifier les diplômes indiqués sur les CV. Le prix est variable suivant les écoles, de l’ordre de quelques centaines d’euros.
 
VERIFICATION D’UN DIPLOME
 
Lorsqu’il s’agit simplement de vérifier si une personne dispose bien d’un diplôme, un appel à l’association peut suffire pour avoir accès à cette information.
             
Avec l’arrivée d’Internet, l’annuaire papier a peu à peu laissé la place à une version en ligne dont l’accès complet est  soit réservé aux cotisants, soit payant.
             
Cependant, certaines écoles laissent la possibilité de faire gratuitement une recherche sur un nom, pour vérifier le diplôme et l’année de promotion.
             
Avec l’accès payant, il est, comme avec l’annuaire papier, possible d’obtenir la situation professionnelle et les coordonnées de la personne mais également, dans certains cas, un CV plus complet.
            
 Ces sites sont accessibles à partir du site officiel de l’école ou par une recherche sur Google, en combinant alumni ou “anciens élèves” avec le nom de l’école.
            
 Le site Manageurs.com propose à l’adresse www.manageurs.com/directory.php un moteur de recherche à l’intérieur d’annuaires des principales écoles d’ingénieurs et de commerce.
            
 L’interface est très succincte. Elle permet de faire une recherche sur le nom, prénom, année de promotion et école. Les résultats ne donnent pas plus d’informations, il s’agit seulement d’un outil de vérification de diplômes pour un nombre limité d’écoles.
             
Si vous avez besoin de vérifier rapidement un plus grand nombre de diplômes, aussi bien dans des universités que des grandes écoles, la société Verifdiploma (www.verifdiploma.com/) propose ce service.
            
AGREGATEURS D’ANNUAIRES POUR CHASSEURS DE TETES
            
Deux sociétés très discrètes Easy-Search (www.easysearch.biz/) et Alinea.net (www.alinea.net/) proposent une base de données agrégeant de nombreux annuaires d’associations d’anciens élèves et également de membres d’associations professionnelles.
            
Ces bases de données permettent, à travers une riche interface, de chercher instantanément au sein de plusieurs annuaires des profils de candidats diplômés. Il est possible de faire des recherches croisées sur des critères tels que le nom et le prénom, sociétés, secteurs (par code NAF), profession (par mots-clés ou d’après une liste), localisation, formation et année de promotion.
             
Outre le fait de catégoriser sociétés, secteurs et professions pour permettre des recherches globales, chaque agrégateur apporte une véritable valeur ajoutée aux données brutes fournies par les annuaires. Ils corrigent les changements de noms de sociétés, vérifient les coordonnées en croisant avec les annuaires téléphoniques. Easy Search garde également une trace des changements de profession d’un profil, permettant ainsi de retracer son parcours.
            
Du fait de l’obligation de ne pas utiliser ces données à des fins commerciales, l’offre de ces deux bases de données s’adresse principalement à des sociétés de recrutement. Elles constituent cependant des outils précieux : outre un important vivier de candidats diplômés, c’est la seule source permettant d’obtenir les coordonnées personnelles d’une personne, notamment son téléphone mobile, très utile dans le cadre d’un recrutement par approche directe.
             
A noter cependant, les annuaires donnent les noms et années de promotion de tous les étudiants, y compris ceux qui n’ont jamais cotisé à l’association et qui se retrouvent alors avec une fiche très succincte (pas de profession, pas de coordonnées).
             
Ces “non-cotisants”ne figurent pas dans les fichiers des agrégateurs, qui ne peuvent donc pas être un outil efficace de vérification de diplôme.
             
RESEAUX SOCIAUX
             
Outre la vérification des diplômes et le recrutement, le but premier des associations est de privilégier les contacts entre étudiants.
Il est donc naturel que les associations s’approprient les réseaux sociaux.
             
De plus en plus de grandes écoles sont présentes sur Linkedin, Viadeo, Facebook, mais également sur les plateformes vidéo comme  Youtube.
            
Certaines start-ups se placent aussi sur le nouveau marché des réseaux réservés aux grandes écoles, et offrent des solutions leur permettant de créer un réseau social sur mesure, avec des fonctions de suivi d’activité, de gestion des contacts, de discussion, etc. ; on citera notamment Socialumni, AlumnForce ou Weavlink.
             
Nous sommes donc au début d’une révolution de l’ancien annuaire d’anciens élèves, qui pourrait ainsi devenir plus ouvert et accessible.
 
Marc Andouche, Bases n°273, juillet-août 2010 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire