EDD : premier agrégateur de presse française

Les racines d’EDD sont lointaines et, comme dans l’histoire de Questel (voir p.11), les épisodes de sa vie furent multiples. On rappellera ci-dessous les événements les plus marquants.
             
QUELQUES MOTS D’HISTOIRE...

L’“ancêtre” d’EDD – G.CAM serveur – fut créé en 1981 au sein de la Caisse des Dépôts et Consignations. Il offrait alors une série de bases de données bibliographiques, que vinrent compléter des bases de données en texte intégral, comme les dépêches de l’AFP ou le contenu du quotidien Le Monde, en janvier 1987.

En 1989, G.CAM Serveur fusionna ensuite avec Juridial, autre filiale de la CDC, qui proposait des informations de nature juridique.

Cette fusion donna  naissance à L’Européenne de Données, qui commercialisa également un temps le serveur suisse DataStar (disparu peu après son rachat par Proquest),  qui utilisait quasiment le même langage d’interrogation.

En 1991, L’Européenne de Données fut rachetée par ORT, mais continua à être commercialisée sous sa marque.

Mais en 1999, ORT fut racheté par Reuters (qui le revendra en 2004 à la Coface), à l’exception de L’Européenne de Données, qui fut reprise à titre personnel par les fondateurs d’ORT.

En 2002, L’Européenne de Données remporta l’appel d’offres du SPQR (Syndicat de la Presse Quotidienne Régionale) pour la fourniture d’un service de distribution de contenu sous forme électronique, de type panorama de presse.

Il mit donc en ligne en 2003 France Actu Régions, qu’il proposa à ses clients mais dont il vendit également des licences aux autres serveurs et aux acteurs traditionnels des panoramas de presse.

Ce modèle sera d’ailleurs dupliqué avec d’autres éditeurs.

En 2004 L’Européenne de Donnée devient EDD, sigle plus facile à utiliser.

EDD poursuivit alors clairement son développe-ment avec un axe consistant à charger un maximum de sources françaises.?Il se positionne grâce à cela sur le marché des panoramas de presse, activité dont le chiffre d’affaire dépasse largement celui des recherches dans les archives.

POINTS FORTS DE L’OFFRE

Depuis plusieurs années déjà, EDD est clairement l’agrégateur qui propose l’offre la plus large en matière de presse française.

Cette offre de presse française comporte bien sûr la presse quotidienne nationale, les hebdomadaires classiques, énormément de presse régionale (quotidienne, hebdomadaire et économique) et de très nombreux titres de presse spécialisée.

EDD a aussi une bonne couverture de la presse française féminine et people et propose pour ce type de presse – pour d’autres aussi, d’ailleurs – les photos présentes dans les articles. De nombreux titres permettent ainsi de visualiser en PDF la page dans laquelle figure l’article.

On trouve aussi un petit nombre de titres de presse étrangère, dont notamment Allafrica, qui est composé de titres de presse africaine en français.

On signalera enfin la présence du Bodacc (Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales) et plusieurs annuaires biographiques, qui constituent un autre point fort du serveur.

ASTUCES DE RECHERCHE

En termes logiciel, EDD est un des très rares agrégateurs de presse à offrir la possibilité de combiner des étapes, ce qui permet à la fois d’établir facilement des requêtes très complexes et de disposer d’une grande souplesse dans la construction des stratégies.

Autre originalité, l’opérateur quorum offre la possibilité de restreindre la sélection aux documents contenant impérativement –  en complément d’un mot-clé – n termes parmi une liste de  m termes (m>n). Cette fonctionnalité est très utile pour augmenter la pertinence de la sélection, quand cet opérateur est combiné avec un terme ambigu (Orange ou Total par exemple).

On regrettera en revanche que les opérateurs de proximité ne fonctionnent qu’avec un seul terme de part et d’autre de l’opérateur, et qu’il n’y ait pas de système d’élimination des doublons, qui existe pourtant sur la plupart des serveurs/ agrégateurs.

En tout état de cause, on se réjouira de la poursuite du chargement de nombreuses nouvelles sources, qui rendent ce serveur incontournable pour qui souhaite prendre en compte un maximum de presse française en ligne.


François Libmann
Publié dans le n° 290 de Bases (Février 2012)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire