Refdoc.fr : un coup de jeune pour l'Inist


L’heure est aux changements chez les fournisseurs de documents primaires : il y a quelques mois, nous annoncions que le canadien NRC-Cisti transférait à Infotrieve son service de fourniture de documents (Bases n°265 – novembre 2009) et c’est maintenant au tour de l’Inist de revoir son service en profondeur.
 
Le 15 mars dernier, l’Inist a officiellement lancé Refdoc.fr, son nouveau service de recherche et de commande de documents scientifiques, qui remplace les interfaces article@inist, services@inist, compte@inist et form@inist, qui permettaient de rechercher des documents, les commander, gérer son compte, etc.
             
Selon l’INIST, Refdoc.fr peut se définir en 3 mots – moderne, simple et didactique – et s’utiliser en 5 clics : Je recherche et trouve des documents, j'enregistre dans un panier les documents que je souhaite commander, je m'identifie, je valide et règle ma commande par carte bancaire, Paypal® ou "Compte UC" et je suis le traitement de ma commande.
             
La refonte du service a donc permis de rassembler les différents services existants en un seul et unique lieu, de moderniser l’interface (ce qui était plus que nécessaire), d’enrichir le catalogue (plus de 35 millions de références d’articles sont disponibles de 1847 à nos jours) et de renforcer le rôle de guichet unique en créant de nouveaux partenariats – en plus des 200 existants –, notamment avec la British Library et la BIUM (Bibliothèque interuniversitaire de médecine et d’odontologie).
             
Le moteur de recherche désormais utilisé par le service est basé sur la technologie d’Exalead.
             
LA RECHERCHE DE DOCUMENTS SCIENTIFIQUES
             
L’interface d’accueil de Refdoc.fr est résolument simple et dépouillée, un peu comme Google et sa simple zone de recherche.
            
L’utilisateur peut y effectuer une recherche simple en entrant un ou plusieurs mots-clés (la requête porte alors sur l’ensemble des champs des notices) et choisit entre une recherche sur l’ensemble du catalogue ou sur les cinq dernières années uniquement.
            
L’utilisation des opérateurs booléens ainsi que la troncature (*) est possible.
             
Une fois la recherche lancée, la liste des résultats comporte, pour chaque référence, le titre du document, le nom du ou des auteurs et la source avec, lorsque l’information est disponible, le numéro du volume et des pages.
             
Certains documents disposent également d’un résumé.
             
Dans ce cas, un lien cliquable “résumé” s’affiche à côté du titre. Sur la droite, des icônes rouge, verte ou rose s’affichent, afin d’indiquer si le document est disponible en version papier, en version électronique ou sur un portail CNRS et un lien cliquable “tarifs” permet de connaître les différents tarifs (courrier postal, transporteur, télécopie, Ariel ou LES (livraison électronique sécurisée) en mode urgent, rapide ou standard).
            
 Au dessus de la liste de résultats, différentes options proposent de trier et filtrer les résultats. 
             
Par défaut, ceux-ci sont triés par pertinence, mais on peut également choisir de les classer par date (tri ascendant ou tri descendant).
             
Il est ensuite possible de filtrer les résultats par type de document (Tout, ouvrage, congrès, rapport ou thèse), par langue, choisir de ne visualiser que les documents qui disposent d’un résumé ou limiter le format des documents (papier, électronique ou sur un portail CNRS).
            
Il faut savoir que le moteur affiche au maximum 1 000 résultats ; d’autre part, si l’on choisit de filtrer la recherche pour limiter le volume, le moteur ne relance pas la requête sur les 1 000 documents uniquement mais bien sur l’ensemble du corpus.
            
Refdoc.fr propose également une interface de recherche avancée qui permet de rechercher sur le titre général (titre d’un ouvrage, d’une revue, d’un colloque, etc), sur le titre de l’article, sur le champ Auteur, Identifiant (ISBN, ISSN, Coden, DOI, etc) ou PMID (numéro d’identifiant dans Pubmed), sur l’année de parution, le numéro du volume, du numéro, la page de début et la page de fin.
            
On ne pourra qu’apprécier cette nouvelle interface, beaucoup plus agréable à utiliser et plus intuitive qu’Article@inist, qui proposait plusieurs interfaces de recherche (pour la recherche d’articles, de monographies, de périodiques, etc).
             
On  regrettera néanmoins l’absence d’une aide à la recherche détaillée, qui aurait pu renseigner l’utilisateur sur les différentes fonctionnalités offertes.
             
En effet, les opérateurs booléens fonctionnent, la troncature (*) également, mais il n’en est fait mention nulle part. On trouve bien quelques informations dans les rubriques “découvrir Refdoc” ou “FAQ”,  mais le descriptif est réduit au strict minimum.
            
Article@inist permettait de connaître l’état de la collection d’un périodique disponible à l’Inist. En recherchant un périodique, on découvrait alors si l’Inist ou l’un de ses partenaires était abonné, depuis quand il était abonné et si l’abonnement avait été stoppé.
            
Comme l’Inist n’indexe pas la totalité des articles de l’ensemble des périodiques à sa disposition, cela s’avérait très utile pour savoir rapidement si la revue était bien dans le fonds de l’Inist. Dans le cas contraire, on pouvait alors immédiatement se tourner vers un autre service de fourniture de documents primaires.
            
Avec Refdoc cependant, lorsque la recherche est infructueuse, il est malheureusement impossible de savoir si c’est simplement parce que l’article n’est pas indexé ou si la revue n’est pas disponible dans le fonds de l’Inist.
            
Il faut alors entrer sa commande manuellement et attendre la réponse de l’Inist pour savoir si l’on doit prolonger ses recherches ailleurs, ce qui représente clairement une perte de temps  qui peut être préjudiciable lorsque la recherche est urgente.
           
LA COMMANDE DE DOCUMENTS
            
Dans la liste des résultats, lorsque l’on clique sur le titre d’un document, on arrive sur une notice détaillée. En bas de la page, on retrouve les différents tarifs et il suffit alors de cocher la case du tarif que l’on souhaite choisir.
            
Sur la droite, on voit s’afficher le prix de la commande et il faut alors cliquer sur “Mettre dans mon panier” en bas de page.
             
On arrive sur une page proposant un récapitulatif de la commande, la possibilité d’entrer une référence lecteur, une date de livraison, l’adresse de livraison et le compte Inist à utiliser pour cette commande.
             
Le délai de livraison indiqué est de 7 jours ouvrables, ce qui paraît extrêmement long et très peu compétitif par rapport aux autres fournisseurs de documents primaires.
             
En réalité, le délai indiqué n’est pas du tout conforme à la réalité, car 71 % des commandes sont livrées en 48h. Le délai indiqué répond tout simplement à une contrainte juridique.
            
Au niveau des tarifs, le prix de base pour un article papier livré par courrier dans un délai standard est de 11 euros + 1,60 de droit de copie, soit un total de 12,60 euros HT.
             
Cela représente une augmentation de 40 centimes par rapport aux tarifs pratiqués sur l’ancienne interface.
             
Pour une livraison rapide par fax, le tarif est de 41.60 € HT. Quant aux articles en version électronique, le tarif est très variable et lié aux exigences des éditeurs.
            
LA GESTION DU COMPTE
            
Sur Refdoc, il existe deux types de clients :
            
- d’une part, les clients UC (Unités de compte), qui disposent d’un compte à l’Inist leur permettant de régler les commandes de documents au moyen d’unités de compte (UC), selon le principe 1 UC = 1 € HT (le montant minimum de dépôt initial est de 50 UC, soit 50 € HT) ;
           
- d’autre part, les clients monétiques, qui payent directement les articles avec leur carte bancaire ou via le système PayPal.
           
Il est important de noter que les clients UC bénéficient de la totalité des services, tandis que les clients monétiques n’ont accès qu’à une partie du catalogue (soit environ 15 millions de notices).
           
Les clients UC peuvent créer différents statuts d’utilisateurs :
             
- le statut de gestionnaire, qui peut tout faire sur le compte (commander, gérer, valider, etc) ;
           
- le statut d’utilisateur standard, qui peut simplement rechercher des documents et les commander, sous réserve de validation du gestionnaire ;
             
- et le statut d’utilisateur autonome, qui peut rechercher, commander, valider et suivre sa commande. Ce statut est d’ailleurs une des nouveautés de Refdoc.
             
La gestion du compte est beaucoup plus simple que sur l’ancienne interface et l’on appréciera de pouvoir visualiser directement son solde sur la page d’accueil. En haut à droite de la page d’accueil, on pourra également modifier très simplement son profil, visualiser d’un clic l’état de ses commandes, ainsi que le contenu de son panier.
            
L’Inist propose également quelques services payants autour de Refdoc.fr, comme l’intégration des listes d’abonnements disponibles en interne dans Refdoc, afin que les utilisateurs soient prévenus lorsque l’article qu’ils souhaitent commander est déjà disponible en interne.
            
On peut dire qu’avec Refdoc.fr, l’Inist a réussi son pari en proposant un service “moderne, simple et didactique” qui a su corriger les défauts des anciennes interfaces. 
           
 INFORMATION
  www.refdoc.fr
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire