Scopus : une autre philosophie de la recherche

Lancée fin 2004 par Elsevier, l’éditeur scientifi-que bien connu, par ailleurs producteur de plusieurs banques de données, Scopus est en quelque sorte une très grande banque de données bibliographiques couvrant plusieurs secteurs.

POINTS FORTS DE L’OFFRES

Scopus propose les références bibliographiques de plus de 20 000 de titres, couvrant quatre secteurs :

- les sciences de la vie : plus de 4 300 titres ;

- la santé : plus de 6 800 titres, incluant la totalité du contenu de Medline ;

- les sciences physiques avec plus de 7 200 titres ;

- les sciences sociales et humaines avec plus de 5 300 titres.

On trouve aussi des résultats issus du Web, fournis par Scirus – le moteur de recherche d’Elsevier – et des références de brevets provenant de plusieurs offices.

ASTUCES DE RECHERCHE

On dispose sur Scopus de quatre onglets, donnant accès à des grilles de recherche distinctes :

- «document search» propose d’entrer des mots dans une zone de saisie, en utilisant le cas échéant les opérateurs booléens. On indique alors les champs du document sur lesquels doit se faire la recherche, le type de document recherché, la période et le(s) domaine(s) parmi les quatre proposés.

On peut ajouter plusieurs lignes de recherche, mais tous les navigateurs ne permettent pas cette option ;

- deux onglets proposent une recherche spécifique par auteur ou bien par affiliation, avec de nombreuses options originales ;

- on dispose enfin d’une grille de recherche avancée, dans laquelle on peut utiliser les préfixes correspondant aux champs.

Comme dans TotalPatent, on peut combiner des recherches précédemment effectuées, ce qui revient à combiner des étapes.

Les résultats s’affichent avec titre, auteur(s), date, source et nombre de fois où l’article a été cité. On trouve aussi fréquemment un lien vers l’article original et des liens vers des documents partageant des références.

Un clic sur le titre fait apparaître la référence complète avec le résumé et les citations avec un lien si l’article est dans Scopus.

Sur la gauche de l’écran, apparaissent des analyses des dates de publication, des auteurs les plus présents, des sujets et du type de document et d’autres critères encore si on le désire. On peut ajouter ou exclure de la recherche les éléments de son choix.
 

On trouve sur la droite de l’écran le nombre d’articles qui citent celui qui est affiché, le nombre de publications des auteurs avec des liens. On dispose aussi de liens vers les nombreuses applications développées présentes dans Sciverse, dont Scopus est un des éléments.
 

Scopus est donc une très grande banque de données, dont le volume est néanmoins inférieur à l’ensemble des bases de données scientifiques de Dialog et STN.
 

C’est un service agréable à utiliser car la navigation y est facile. On peut en effet aller d’article en article en naviguant dans les citations, en cherchant des documents semblables, ou en utilisant des applications spécifiques.

C’est une autre philosophie de la recherche, différente de celle qui met l’accent sur des stratégies sophistiquées, bien que l’on puisse aussi en utiliser.



François Libmann
Publié dans le n° 290 de Bases (Février 2012)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire