Retrouver des informations gâce aux images

La recherche d’images est l’un des services de Google les plus utilisés, après la recherche sur le Web. Beaucoup s’en servent pour trouver des illustrations (images, photos...) qui enrichiront leurs dossiers... Mais peu d’internautes pensent à tirer parti des fonctions avancées du service, pour retrouver des informations sur des personnes, des sociétés, des lieux, etc.

 A travers des exemples concrets de recherche, nous verrons dans les deux articles qui suivent comment l’emploi de la recherche d’images peut quelquefois se révéler judicieux.

Les exemples de ce premier article on été fournis par Magali Guibert, responsable de l'information chez Eric Salmon & Partners, lors d’un atelier consacré aux méthodologies de recherche sur Internet (cet atelier était organisé par le secteur Veille de l’ADBS, voir p.8).

DES PISTES POUR RETROUVER LE NOM D’UNE PERSONNE, A PARTIR DE SA SEULE PHOTOGRAPHIE

Pour vérifier la fiabilité d’une information, lorsqu’elle est parue sur un blog notamment, il est essentiel de se renseigner sur l’auteur de ce blog, afin de connaître par exemple son parcours et s’assurer de son autorité sur le sujet.

Mais il arrive que le blogueur soit peu disert sur son identité, ce qui rend alors difficile tout recoupement des informations.

Des astuces peuvent heureusement permettre d’en savoir plus, pour peu que l’on dispose d’un portrait du blogueur.

On illustrera la méthode avec l’exemple du blog «La France vue d’ailleurs», accessible à l’adresse Delpy.blog.lemonde.fr.

Ce blog entre dans la catégorie des «blogs personnels», et contient des billets (publiés entre août 2005 et novembre 2011) qui expriment les pensées et opinions de son auteur, sur la société, l’économie, etc. Le sous-titre du blog est «La France vue de Chine où j’habite, d’Asie où je voyage et d’ailleurs. Mais aussi mes impressions, sentiments et choses vues, mémoires intérieures et présentes, petites histoires de la grande Histoire et preuves de ma vie pour laisser une trace que j’existe vraiment».

Dans ses articles, le blogueur exprime clairement ses idées personnelles, mais il se dévoile peu. La traditionnelle page «A propos» se contente de préciser qu’il vit en Asie depuis 13 ans – plus exactement en Chine (Shangai) –, qu’il travaille dans une multinationale et qu’il a deux fils, mais elle n’indique rien de son identité.

La seule information plus concrète est son portrait, présent en haut et à gauche des pages.

Pour connaître l’identité du blogueur, une astuce consiste à analyser l’URL de ce portrait.

Pour ce faire, il faut tout d’abord identifier l’URL de l’image, en faisant un clic droit sur celle-ci et en choisissant l’option «Copier l'URL de l'image» (si l’on utilise Chrome) ou «Copier l'adresse de l'image» (avec Firefox).

Deux possibilités s’offrent alors.

La première est de coller l’adresse obtenue – dans Google Web ou dans n’importe quel traitement de texte – pour analyser les mots qui la composent.

Dans notre cas, l’URL de l’image – http://delpy.blog.lemonde.fr/files/2009/07/patrickdelpy-juin-2009.1246880999. miniature.png – laisse supposer que le portrait est celui de Patrick Delpy et qu’il date de juin 2009...

Cette supposition est immédiatement confirmée par les résultats d’une recherche sur Google avec les mots «patrick delpy»...

La deuxième méthode consiste à utiliser la recherche d’images similaires, lancée par Google il y a près d’un an (voir Netsources n°92).

Cette fonction extrêmement puissante propose à l’internaute de rechercher des images similaires à une image précise, que celle-ci soit ou non sur le Web.

Pour utiliser cette fonctionnalité, il faut aller dans le module Images du moteur et cliquer sur l’icône de l’appareil photo, qui a été ajoutée à droite de la zone de saisie.

On affiche alors une nouvelle zone de saisie, dans laquelle on peut coller l’URL d’une image, ou simplement «glisser déposer» cette dernière, depuis le Web ou depuis son ordinateur.

Après avoir lancé la recherche sur l’URL de l’image, on obtient une page de résultats, dans laquelle on trouve d’abord les pages qui contiennent des images «identiques» – ce qui fait de cette fonction un outil précieux pour détecter les copies illégales –, puis les images que Google juge «similaires» à l’image d’origine. Mais ces dernières sont sélectionnées essentiellement à partir de leur composition générale et surtout de leur couleur dominante, et les résultats peuvent être très éloignés du modèle original...

Dans notre cas, l’utilisation de cette fonction avec l’URL du portrait permet d’identifier plusieurs pages contenant la même image.

Certaines sont issues du blog, et mettent en évidence un billet dans lequel le nom du blogueur est indiqué.

D’autres proviennent du site Istec Conférence, et signalent l’intervention de cet expert – alors Director Collective Intimacy chez eYeka – en janvier 2012, lors d’une conférence intitulée «La Chine est-elle un eldorado pour les entrepreneurs ?».

Une courte biographie indique qu’«il a été notamment directeur commercial de la branche Asie d’Alcatel Lucent à Shanghai», ce qui permet de vérifier qu’il s’agit bien de la même personne...

QUAND L’URL DU PORTRAIT DONNE DES INFORMATIONS INCOMPLETES…

Si l’URL d’un portrait contient quelquefois le nom et le prénom de la personne qu’il représente, cette indication n’est pas systématique et il est fréquent de n’avoir qu’une partie du nom, voire aucun élément.

A titre d’illustration, on trouve ainsi sur le site «Femmes de challenges» un article intitulé «Expatriée à Shangai», qui contient le témoignage d’une personne annonçant «occuper la fonction de responsable régional pour Versace», avec son portrait, mais sans indication de son nom.

Dans ce cas précis, l’URL de l’image – http://femmesdechallenges.com/wp-content/uploads/2011/05/Laurence.jpg – ne permet de repérer que le prénom de la personne, et non son nom.

La recherche d’images similaires quant à elle n’identifie pas d’images identiques, et affiche les portraits d’une dizaine de jeunes femmes brunes, qui ne sont visiblement pas Laurence*...

L’astuce consiste alors à lancer une recherche simple sur Google Web avec les mots laurence versace shangai ; cette requête obtient parmi les premiers résultats le profil complet de cette personne sur Viadeo et Linkedin...

Cette méthode démontre ici que les articles de ce site sont de réels témoignages et que les portraits sont authentiques, ce qui n’est pas le cas sur tous les sites. L’article «Du bon usage des photos de stock», paru dans le numéro 92 de Netsources, en avait fait une illustration frappante...

*On notera que depuis la présentation de cet exemple, le profil de cette personne a été mis à jour sur Viadeo, et qu’une photo a été ajoutée. La même recherche sur Google Images permet désormais de repérer le profil issu de Viadeo parmi les «Pages contenant des images identiques» (voir écran ci-dessous)...


Béatrice Foenix-Riou
Publié dans le n° 97 de Netsources (Mars-Avril 2012)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire