Fridoc : 90 000 références dans tous les domaines du froid

L'Institut International du Froid (IIF) est une organisation intergouvernementale fondée en 1908.

Cet institut compte 60 pays membres – couvrant les deux tiers de la population mondiale – et rassemble également des membres individuels et collectifs.

Afin de diffuser au mieux des informa-tions sur les technologies du froid, l'IIF a créé la banque de données Fridoc, récemment rechargée.

Il s'agit d'une base de données bibliographique proposant plus de 90 000 documents de littérature scientifique et technique dans les domaines du froid, remontant pratiquement au début du 20ème siècle. La recherche dans la base et la visualisation des références est gratuite, mais certains services, comme la commande de documents et la mise en place d’alertes, nécessitent une inscription (gratuite).

95 % des documents référencés sont des articles, parmi lesquels on trouve 70 % d’articles de revues scientifiques et techniques et 30 % de communications présentées lors de conférences ou de congrès (essentielle-ment des événements IIF).

5 % des références concernent des monographies : ouvrages, brochures, thèses…

Les documents référencés dans Fridoc sont classés dans douze grands domaines couvrant l'ensemble des techniques et applications du froid, chacun de ces domaines étant subdivisé en sous-domaines (145 au total).

Parmi les douze domaines, on trouve par exemple «Cryologie et traitement des gaz», «Transport frigorifique», «Frigorigènes et frigoporteurs» avec, pour ce dernier, des sous-domaines tels que «Frigoporteurs liquides», «Amoniac», «Frigorigènes, frigoporteurs : économie et statistiques», etc.

La base de données comprend des documents écrits (par 79 000 auteurs) dans 36 langues différentes. L'anglais ne représente «que» près de 60 % des documents et le français 12,3 %.

Pour interroger Fridoc, il faut se connecter au site de l’IIF (www.iifiir.org), et cliquer sur l’onglet «Base de données Fridoc» proposé en haut de la page, ou bien cliquer sur le lien «Rechercher dans Fridoc» offert en bas de la page.

On accède alors à une grille de recherche «simple et avancée», à la fois conviviale et sophistiquée, et composée de plusieurs zones de saisie.

Les partisans de la recherche simple se contenteront de saisir quelques termes – reliés implicitement par ET – dans la zone «Tous les champs».

Mais on peut également utiliser la même grille pour préciser sa question, en limitant la recherche à un ou plusieurs champs, parmi lesquels «Titre», «Auteur», «Mots-clés» et «Langue».

L’utilisateur dispose ici de quatre zones de saisie ; il peut choisir pour chacune le champ à interroger et relier ces zones

par les opérateurs ET, OU, SAUF – à l’intérieur d’une zone en revanche, l’opérateur AND est implicite –. On notera qu’il n’y a pas d’opérateur de proximité.

Pour les champs Auteurs, Mots-clés et Langues, on dispose par ailleurs d’un index alphabétique.

En complément de cette recherche par mots, il est possible de restreindre la requête :
  • selon le numéro ISBN/ISSN ;
  • à un thème donné (parmi les douze) ;
  • à un ou plusieurs types de documents ;
  • aux seuls documents achetables (via le panier d’achat) ;
  • aux documents IIF (édités par l’IIF ou publiés dans la Revue internationale du Froid) ;
  • ou encore selon la date de publication.
Outre cette recherche par mots, Fridoc permet, depuis le bouton «Base de données Fridoc» puis le choix «Recherche thématique», d’accéder aux documents en naviguant dans l’arborescence.

Il faut alors choisir une rubrique (parmi les douze) et, de préférence, une sous-rubrique.

Quel que soit le mode de recherche, on affiche une liste de résultats avec pour chacun le titre de l’article, l'année de publication, le ou les auteurs, la source, la nature du document (article de périodique, monographie : ouvrage) et la façon dont est disponible le document primaire.

Un clic sur le titre fait apparaître la référence complète. Celle-ci est composée du titre en anglais et en français, du nom des auteurs, de la source, de la date et du pays d’édition, du résumé en anglais, de mots-clés et, éventuellement, du coût. Les documents peuvent souvent être commandés et payés en ligne, lorsque l’utilisateur s’est inscrit au service. Quelques documents sont proposés en libre accès. D’autres fois enfin, un lien est offert vers le document original (gratuit ou payant), sur le site de l’éditeur.

Des possibilités d’alertes sont proposées aux utilisateurs enregistrés.

Ces alertes peuvent être créées à partir des deux modes de recherche.

http://www.iifiir.org


François Libmann
Publié dans le n° 296 de Bases (Septembre 2012)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire