VigiPallia : un portail documentaire sur les soins palliatifs

VigiPallia est un portail documentaire francophone sur les soins palliatifs, l’accompagne-ment en fin de vie, la mort et le deuil, réalisé par le centre de documentation du CNDR SP (Centre national de ressources soin palliatif). Il a été conçu avant tout pour répondre aux attentes d’un public exigeant, impatient et peu familier de la recherche documentaire.

Une analyse de la littérature sur le sujet, une observation de portails documentaires internationaux et des enquêtes de satisfaction auprès des publics concernés ont permis de créer un outil adapté, simple et convivial et surtout validé par les usagers eux-mêmes.

Lancé en octobre 2011, lors de la journée mondiale des soins palliatifs, VigiPallia complète le site internet du CNDR SP – www.soin-palliatif.org –, promouvant la démarche palliative en France et dans les pays francophones.

L’intégralité du contenu est gratuite mais certaines fonctionnalités – comme le téléchargement des documents disponibles en texte intégral – sont réservées aux utilisateurs enregistrés.

UNE NAVIGATION SIMPLE DANS UN CONTENU RICHE

Si le site est très riche, la navigation se fait néanmoins très simplement depuis une barre d’onglets en haut de l’écran, chaque onglet donnant accès à des menus déroulants :

• Qui sommes-nous? offre des informations pratiques sur le service, les documentalistes, le centre de documentation ;

• Actualités donne accès à différents produits documentaires sur les nouveautés (la Lettre de VigiPallia, le Kiosque de la Doc, Palli@Press...) ;

• Recherche permet d’interroger des bases de données et d’accéder notamment aux synthèses et dossiers documentaires… ;

• Aide et outils propose des aides à la recherche, des méthodologies, des trucs et astuces... ;

• Partenaires enfin présente les partenariats que les documentalistes ont noué avec d’autres structures, qu’elles soient documentaires ou dans le domaine de la santé.

D’autres onglets apportent une aide à l’utilisateur et lui permettent notamment de contacter les documentalistes et d’afficher un mode d’emploi pour la première visite – ce dernier a été élaboré suite aux conseils des internautes –.

En complément de cette navigation par arborescence, il est possible de lancer une requête par mots sur l’ensemble du portail, depuis une zone de recherche située dans le haut de l’écran.

UN ESPACE PERSONNALISABLE

Les utilisateurs réguliers d’un portail documentaire sont friands de personnalisation. VigiPallia l’a compris et offre à l’usager connecté (sur inscription gratuite) un espace où il peut enregistrer ses recherches, mais aussi sélectionner et sauvegarder les notices bibliographiques qui l’intéressent.

Il a également le loisir de se créer des dossiers pour ordonner son espace et bien sûr d’exporter les données intéressantes selon le format csv (tableur) ou xml.

DE MULTIPLES ACCES A L’INFORMATION

Pour répondre à tous les publics (étudiants, chercheurs, endeuillés, grand public…), VigiPallia offre la possibilité d’accéder aux informations par de multiples canaux.

Ainsi, dès la page d’accueil, certains modules – également accessibles depuis les onglets – sont mis en évidence et proposent :

• des bibliographies prêtes à l’emploi, créées par les documentalistes.

Elles permettent à l’utilisateur de ne pas avoir à construire de requête, mais d’accéder simplement à une liste de bibliographies thématiques.

Celles-ci sont un premier niveau de recherche, c’est-à-dire qu’elles sont très larges, leur thème allant de «aidants» à «suicide et deuil», en passant par «gériatrie» et «spiritualité».

L’utilisateur a la possibilité par la suite de filtrer les résultats par mot-clé ou par type de document (article, congrès, mémoire ou thèse...) ;

• des dossiers documentaires : ils sont construits de manière à apporter en un clic un maximum d’informations et de ressources sur un sujet donné (documents électroniques, bibliographies prêtes à l’emploi, vidéos en ligne…). Leur valeur ajoutée est due au savoir-faire des documentalistes et à l’expertise de professionnels du domaine de la santé et des sciences humaines et sociales ;

• la base de données Palli@Doc
: une base qui contient plus de 17 000 références bibliographiques en français dans le domaine des soins palliatifs, de l'accompagnement, de la mort et du deuil, et qui permet l’accès au texte intégral d’environ 1% des documents (sur Palli@Doc ou sur les sites d’origine).

En cliquant sur le lien -> Palli@Doc proposé sous le moteur de recherche (en haut de l’écran), on accède à un formulaire dédié à cette base.

Il est possible d’y lancer une requête libre par mots ou expressions, en limitant le cas échéant la recherche à certains champs (titre, auteur, mots-clés, date édition) et/ou types de document (article, brochure, congrès, monographie...). Les différents critères peuvent être reliés par les opérateurs ET, OU, SAUF.

Le formulaire utilise l’auto-complétion, c’est-à-dire que Palli@Doc propose un complément automatique dès la saisie des premières lettres. Le système permet aussi la recherche floue, ce qui évite de se soucier de l’orthographe.

Il est d’autre part possible de parcourir l’index des auteurs et des mots-clés, ainsi que le thesaurus TSPA, et donc d’enrichir la recherche sans difficulté majeure.

Initiative intéressante : une recherche sur Palli@Doc peut être complétée par des recherches dans d’autres bases de données.

VigiPallia dispose en effet d’un module français de recherche pour la base de données bibliographique anglo-saxonne Medline, dont le thème principal est la santé. Le système associe les mots-clés sélectionnés en français aux mots-clés anglais du MeSH sur Medline.

Ainsi, l’internaute effectue une recherche en français sur une base de données anglophone.

Il est ensuite dirigé vers une page de résultats sur Medline (les résultats obtenus sont en anglais).

DES SERVICES POUR GAGNER EN COMPETENCE

VigiPallia est un espace virtuel efficace et permet d’une part aux utilisateurs de s’auto-former en compétences (documentaires et sanitaires), et d’autre part de partager des expériences.

Des «aides à la recherche», des outils méthodologiques et des «Trucs & Astuces» offrent ainsi à ceux qui le souhaitent de s’auto-former dans le domaine documentaire.

Enfin, le portail dispose de fonctionnalités dites «2.0» (commentaires, notes…) qui donnent l’occasion aux utilisateurs d’apporter des commentaires sur un document.

Dans ce même souci de partage, les documentalistes offrent aux internautes une sélection de «Liens Web» rassemblant les sources jugées les plus utiles (bases de donnée, twittos à suivre, associations, etc.).

DES SYSTEMES DE VEILLE QUI FACILITENT LA MISE A JOUR DES CONNAISSANCES

VigiPallia offre à l’utilisateur trois possibilités pour suivre l’actualité dans ses domaines de compétences.

Les produits documentaires tout d’abord permettent de connaître les dernières publications («Vient de paraître »), les derniers articles parus (« Le Kiosque de la Doc») et les dernières trouvailles du CNDR SP («A l’heure de la Doc»).

Ensuite, l’internaute familier des systèmes de veille sur Internet peut s’abonner aux flux RSS des recherches bibliographiques.

Enfin, grâce au panier personnalisable, l’utilisateur a la possibilité d’enregistrer ses propres recherches documentaires. En se connectant à son espace privé, il pourra ainsi relancer sa recherche et avoir les derniers documents indexés dans Palli@Doc, sur le principe de myNCBI de PubMed.

CONCLUSION

VigiPallia offre aux internautes de nombreux services qui leur facilitent l’accès à des informations et des ressources dans le domaine des soins palliatifs, de l’accompagnement en fin de vie, de la mort et du deuil.

Si VigiPallia n’est pas le seul portail documentaire francophone existant dans ces domaines, il a la particularité d’être riche, facile d’utilisation, d’offrir l’accès à des informations et ressources validées par des professionnels et d’encourager l’échange et le partage entre experts, quel que soit leur domaine (sciences ou sciences humaines et sociales).

INFORMATIONS

Les auteurs

• Caroline TÊTE
documentaliste, CNDR SP

• Marina RENNESSON
responsable du service Information et Documentation
CNDR SP

• Sophie FERRON
assistante documentaliste
CNDR SP


Caroline Tête, Marina Rennesson, Sophie Ferron
Publié dans le n° 297 de Bases (Octobre 2012)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire