ProdInra.inra.fr : les archives ouvertes des productions de l'Inra


ProdInra est l'archive ouverte institutionnelle de l'Inra, l’Institut national de la recherche agronomique. La base a été créée en 2006, mais une nouvelle version a été développée et vient d'être mise en ligne.

ProdInra référence les productions scientifiques des chercheurs de l'Inra, et couvre les domaines de l'agriculture, de l'alimen-tation et de l'environnement. 

Elle recense à la fois des articles, des chapitres d'ouvrages, des communications, des rapports et des thèses…, sachant que les chercheurs de cet organisme sont tenus de déposer leurs travaux dans Prodinra, soit directement, soit en important des notices de Web of Sciences ou de HAL.

Le site offre deux possibilités de recherche : une zone de saisie simple en haut de l’écran, et une grille de recherche avancée.

Celle-ci est composée de trois zones de saisie, reliées par les opérateurs ET, OU, SAUF, sachant que l'on peut préciser les champs à rechercher dans chaque boîte, y compris le texte intégral du document quand il est disponible.

A l'intérieur de chaque boîte de recherche, l'opérateur par défaut est le OU, mais on dispose aussi des opérateurs ET, SAUF, "expression exacte". Sont disponibles également la troncature et la possibilité de préciser un intervalle de dates.

Il est possible de combiner des recherches entre elles avec des opérateurs ET, OU, SAUF et, si l'on s'est identifié au préalable, de sauvegarder ses requêtes et de créer des alertes.

On peut aussi restreindre la recherche à un type de document, parmi un vaste choix : articles, bien sûr, communications et actes, chapitres et ouvrages, cours, thèses ou brevets.

Quel que soit le mode de recherche utilisé, on obtient une liste de résultats avec pour chacun le titre, le nom du ou des auteurs (en vert pour ceux appartenant à l'INRA, en noir pour les autres), la source et le type de document.

On peut filtrer les résultats par langue, et les trier de différentes façons. On peut aussi affiner la recherche en sélectionnant un/des type(s) de document, année(s), thématique de recherche, public visé.

Si l'on clique sur un document, on obtient de nombreuses informations : l’affiliation de chaque auteur avec ses coordonnées précises s'il appartient à l'Inra, des mots clés, un résumé s'il est disponible, la façon de le citer etc. On notera que certains documents, tels que les comptes-rendus de mission, ne sont pas publiés.

La référence propose quelquefois un lien vers le texte du document, notamment s'il s'agit d'un article.

Sur la droite de l'écran, on dispose d’une cartographie des collaborations, qui est centrée par défaut sur l'auteur le plus cité dans les résultats. Concrètement, des liens relient le nom de cet auteur aux noms de ceux avec lesquels il a collaboré, avec certaines limites s'ils sont trop nombreux.

D'autres auteurs peuvent être sélectionnés depuis une liste déroulante sous le schéma.

Il s'agit des auteurs cités dans la liste des résultats, classés par ordre décroissant d'occurrence .

Si l'on clique sur un auteur, on trouve une nouvelle cartographie dont il est le centre.

La banque de données comporte environ 166 000 références. Le plus ancien document date de 1923 et on passe ensuite à 1935.

Les références se répartissent pour l'essentiel en articles (73 %), communications et actes (15 %), mémoires (5%), chapitres et ouvrages (4 %) et thèses (3%).

Près de 10 % disposent d'un lien vers le texte original du document.

Pour les autres documents, l'Inra précise clairement qu'il n'assure pas la fourniture des documents, même s'ils sont disponibles dans une unité de recherche.

D'ailleurs, certains documents anciens peuvent avoir été perdus, par exemple dans le cas de la fermeture d'une unité de recherche.

Cela illustre le profil particulier de ProdInra, qui n'est en fait pas (seulement) une banque de données bibliographique classique.

En effet, la présence de références de documents produits par des chercheurs de l'Inra, même s'ils ont disparus, au moins a priori, est une façon de préserver le patrimoine de l'organisme.

D'autre part, l'Inra est un centre de recherche finalisée à impact sociétal, dont toutes les publications ne sont pas de nature académique, comme celles qu'on trouve par exemple dans Web of Science ou dans Scopus.

Par conséquent, les analyses bibliométriques réalisées dans ProdInra sont a priori plus pertinentes pour l'Inra que celles réalisées à partir du contenu Web of Sciences.

Par ailleurs, la mise en évidence des auteurs et collaborations est destinée à favoriser et faciliter l'identification des chercheurs et des experts de l'Inra, dans l'objectif de générer des collaborations internationales et des financements.

ProdInra est un exemple intéressant d'extension du concept d'une banque de données bibliographique, qui a cherché à répondre à des objectifs complémentaires propres à son producteur.



François Libmann
Publié dans le n° 299 de Bases (Décembre 2012)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire