Toujours plus

Les banques de données "historiques" continuent à accroître régulièrement le volume d'information mis à la disposition des utilisateurs.

Certains producteurs de ces banques de données ne manquent pas d'annoncer le moment où leur contenu franchit un cap symbolique.

C'est la cas de Chemical Abstracts, qui annonce que sa banque Registry recense maintenant 70 millions de substances, 18 mois seulement après avoir atteint les 60 millions.

Le producteur précise qu'une grande partie de cette augmentation provient de substances apparaissant dans des brevets d'origine asiatique.

Pour sa part, l'Institute of Engineering and Technology annonce que sa banque de données Inspec, dont la couverture remonte à 1898, vient d'enregistrer sa treize millionième référence, avec un document concernant la technologie médicale, écrit par des chercheurs de la Pontification Universidad Catholica de Chile à Santiago.



François Libmann
Publié dans le n° 299 de Bases (Décembre 2012)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire