Quelques moteurs de questions/reponses a la loupe

On pensait que les moteurs de questions / réponses appartenaient à une époque révolue. Si l’offre était importante au début des années 2000, nombre d’entre eux avaient depuis fermé leurs portes ou étaient tombés dans l’oubli. Lancé en 2002, le projet Google Answers n’avait pas fait exception et avait disparu du paysage en 2006.

Talkwalker : une plateforme de veille et un service d'alertes mail

Créée en avril 2009 par Thibaut Britz et Christophe Folschette, Trendiction est une startup luxembourgeoise spécialisée dans les technologies “Big Data” comme la collecte, l’agrégation et l’analyse de données, issues en particulier des sites sociaux.

Les technologies qu’elle a développées lui permettent d’indexer et d’analyser les contenus des sources, de les “nettoyer” (suppression des doublons, du spam...) et d’en extraire les informations pertinentes (date de publication, auteur, titre, contenu...) et les métadonnées (langue, pays, type de média...).

Internet : Des chiffres qui donnent le vertige

Dans un article intitulé “Nearly 500 Million Searches A Day Are For Things Google Has Never Heard Of”, paru sur le site Business Insider, Julie Bort revient sur les chiffres impressionnants donnés par John Wiley, lead designer au sein du moteur de recherche Google, lors d’une interview à Bloomberg.

Timelapse : L'évolution de la terre depuis 30 ans

Réalisé conjointement par l’USGS (US Geological Survey), la Nasa, le magazine Time et Google, le projet Timelapse permet de découvrir les évolutions de certaines régions du globe, entre 1984 et 2012.
Pour ce faire, les millions d’images satellites collectées au fil des ans par la Nasa et l’USGS, dans le cadre de la mission Landsat notamment, ont été compilées et sont visionnées en accéléré dans des vidéos, grâce à la technologie de Google Earth Engine.

Le bouillon : Veille collaborative par des professionnels de l'infodoc

Lancé en 2008 à l’initiative de Silvère Mercier (alias @Silvae sur Twitter), Le Bouillon des Bibliobsédés rassemble les résultats d’une veille collaborative, réalisée par des professionnels de l’information.
Longtemps accessible uniquement par mail, via Twitter (@Bouillon) ou Facebook, le Bouillon s’est doté il y a un an d’un site web, qui rassemble l’ensemble des articles et outils signalés par les veilleurs. 

Deux manifestations co-organisées par les secteurs de l'ADBS

L’ADBS est riche de plusieurs groupes sectoriels, qui organisent au fil de l’année différents types de rencontres pour les adhérents (journées d’étude, visites de centres de ressources...).

Deux manifestations (gratuites) sont ainsi au programme dans les semaines qui viennent.

Outils froids : Comparatif de 20 services gratuits d'alertes email

Christophe Deschamps, consultant et auteur de nombreux ouvrages dédiés à la veille, vient de publier sur son blog OutilsFroids.net un tableau comparatif de 20 services gratuits d’alertes email par mots-clés.
Parmi ces outils, on trouve bien sûr Google Alertes, Talkwalker Alerts (voir p.4), mais aussi des services comme Alerti (voir Netsources n°87), Mention (voir Netsources n°97), Topsy (voir Netsources n°98) ou NorthernLight.

Google : tour d'horizon des nouveautés ... et de leurs incidences pour l'utilisateur

Le moteur de recherche préféré des internautes a effectué ces derniers mois plusieurs modifications discrètes, en matière de présentation des résultats, mais aussi de fonctionnalités offertes.

Nous reviendrons dans cet article sur les actualités qui nous semblent les plus importantes pour l’utilisateur professionnel.


The Picture Factory : une base de données de rushes audiovisuels

Recueillir et exploiter les fonds d’images non utilisés des sociétés de cinéma est une idée originale née en 2009 à Epinal dans les Vosges, avec le soutien de la communauté de communes d’Epinal-Golbey.

The Picture Factory – dénomination commerciale de Spinal Images – propose des milliers d’heures de rushes tournés aux quatre coins du monde, reflets des productions de Gedeon Programmes, Bonne Pioche, MC4, Electric Production, etc.

Cartographie des réseaux - L'art de représenter la complexité

Fondateur du site Visual Complexity, qui présente de multiples projets dédiés à la visualisation de données de réseaux complexes, Manuel Lima est un “designer d’interaction”, un architecte d’information et un chercheur en design.

Spat prend les rênes d'i-expo

Si l'histoire d'i-expo n'est pas tout à fait une épopée, les évolutions et changements n'ont pour autant pas manqué.

L’ancêtre d’i-expo a été créé en 1974 par l'ADBS et l'ANRT (Association nationale de la recherche et de la technologie), et s’appelait alors IDT. Le GFII a rejoint les organisateurs en 1993, tandis que l'ANRT abandonnait en 2000 la manifestation, au motif que les banques de données ne comptaient plus parmi ses préoccupations ; rappelons que cette association avait accueilli en son temps le bureau français du tout nouveau serveur Esa/Irs de l'Agence spatiale européenne, l’un des premiers serveurs créés pour être un pendant européen au serveur américain Dialog.

SciSearch permet désormais d'identifier les organismes finançant le recherche

Produite par Thomson Scientific, SciSearch est une banque de données bibliographique pluridisciplinaire et compte parmi les bases les plus chères (10,15 € le document et 353 € l'heure de connexion sur STN ; 10,50 $ et 456 $ sur Dialog).

Elle a été l’un des premiers services – sinon le premier – à proposer, depuis longtemps déjà, d'effectuer des recherches qui peuvent être complexes sur les auteurs cités.

Cartographie des réseaux

Fondateur du site Visual Complexity, qui présente de multiples projets dédiés à la visualisation de données de réseaux complexes, Manuel Lima est un “designer d’interaction”, un architecte d’information et un chercheur en design.

Il vient de publier aux Editions Eyrolles un ouvrage sur la “cartographie des réseaux”, et plus précisément sur “l’art de représenter la complexité”.

Science Direct met en place l'article du futur

Lors de la définition et du lancement de Scopus (voir Bases n°223, janvier 2006), Elsevier avait choisi une approche «User Centered Design», basée sur l’analyse des démarches et des besoins des utilisateurs, suivie de nombreux feedbacks tout au long du process.

C’est la même approche qui a été choisie pour le projet «Article of the future», initié en 2009 et destiné à être appliqué à ScienceDirect, qui propose l’accès sous forme électronique à tous les articles des publications éditées par Elsevier.

Rosalis : la bibliothèque numérique et participative de Toulouse

Fin 2012, le site dédié aux collections numériques de la bibliothèque de la ville de Toulouse a évolué pour devenir Rosalis.
60 000 documents et 6 millions d’images constituent ce nouveau portail web ouvert, participatif et dynamique.


Rosalissons ensemble afin de découvrir plus en détail Rosalis !

Open Knowledge Repository : un portail dédié aux questions de développement

Deux ans après avoir ouvert l’accès à sa base de données de statistiques sur les finances, le commerce, la santé et l’environnement (données.banquemondiale.org), la Banque mondiale met en ligne un portail d’archives ouvertes, baptisé Open Knowledge Repository (Archives ouvertes du savoir).
Accessible gratuitement et sans restriction, ce portail centralise la majeure partie des travaux de recherche de l’organisation (ouvrages, articles, rapports...).