Rosalis : la bibliothèque numérique et participative de Toulouse

Fin 2012, le site dédié aux collections numériques de la bibliothèque de la ville de Toulouse a évolué pour devenir Rosalis.
60 000 documents et 6 millions d’images constituent ce nouveau portail web ouvert, participatif et dynamique.


Rosalissons ensemble afin de découvrir plus en détail Rosalis !

 
LE CONTENU

Arrêtons-nous d’abord sur les espaces thématiques dédiés. La ville de Toulouse met à disposition ses collections patrimoniales, dont la numérisation a commencé en 1994.


Livres, cartes, images, presse et revues, paroles et musiques, partitions... constituent ce fonds, structuré en neuf collections patrimoniales et un espace presse régionale.


Le guide des collections nous en montre toute la diversité. Enluminures, partitions musicales, livres d’éducation du XVIIIe siècle, imprimés, documents iconographiques, manuscrits, cartes, plans, dessins..., tous fortement tournés vers l’histoire et la culture de Toulouse et de sa région, du patrimoine occitan dans son ensemble.


Un corpus de quatre titres de presse régionale de 1820 à 1944 vient compléter ce panorama de la culture occitane.


Des documents sonores de la Révolution culturelle chinoise, ainsi que des affiches de la propagande de cette époque, constituent une partie du fonds tout à fait insolite.


Une section spéciale est dédiée aux Trésors, et rassemble des documents patrimoniaux d’une valeur, d’une rareté ou d’un intérêt particulier, qu’il est possible d’admirer en ligne.


En ce moment, un zoom est fait sur le plus ancien manuscrit conservé à la bibliothèque : un recueil de canons datant de 622 !


LA RECHERCHE


Il est possible d’explorer le fonds par une recherche simple. Un mot-clé amène donc de nombreux résultats, que l’on peut affiner par types de documents, dates, sujets, auteurs, etc.


L’affichage se fait par défaut par pertinence, ainsi qu’en mode liste. Mais on peut aussi choisir un affichage en mode mosaïque et un tri alphabétique par auteur.


Chaque document est lié au moins à une notice et à une image. Un lien vers le PDF du document original, un autre vers le texte brut, s’affichent lorsqu’ils sont disponibles.


La recherche avancée propose quant à elle de définir des critères plus précis tels que la ou les langues, l’année ou la période d’édition, la ou les collections. Ces filtres peuvent être utilisés en complément d’une recherche par mots, reliés par des opérateurs booléens (et, ou, et pas), et limités le cas échéant aux titres, auteurs, sujets, noms communs, lieux, types, éditeurs, provenance...


Il est également possible, depuis la grille de recherche avancée ou depuis l’onglet “Exploratoire”, de feuilleter le fonds de façon transversale, à travers les titres et les auteurs, mais aussi les lieux, les éditeurs, les sujets, les dates, les provenances. Très pratique lorsque vous ne cherchez rien de particulier !


Cette méthode de feuilletage est une véritable invitation à l’exploration.


LE PORTAIL COLLABORATIF


La diversité du fonds et l’ergonomie de la recherche font de Rosalis une bibliothèque numérique de grande qualité.


Mais sa spécificité réside dans son aspect collaboratif. Outre les collections de la bibliothèque, le portail propose en effet :


• Rosalivox : un espace de partage des connaissances et d’enrichissement pour l’internaute ;


• Rosalipédie : une encyclopédie collaborative contenant des articles relatifs aux documents numérisés ;


•  Rosaliblog : un blog avec les actualités du site.


On retrouve ainsi sur le blog les commentaires des bibliothécaires sur les estampes et photographies, leur éclairage sur un livre ou encore un coup de projecteur sur l’actualité de la bibliothèque. Mais les internautes ont aussi la parole et peuvent échanger dans cet espace.


De la même façon, tout un chacun peut publier un article concernant un document de la bibliothèque dans Rosalipédie, l’encyclopédie collaborative du portail. Il est même possible de proposer à la numérisation un document précieux personnel ou même de constituer un fonds entier de documents patrimoniaux personnels !


Bien plus qu’une bibliothèque numérique, Rosalis est donc un véritable portail de partage des connaissances.


Sous réserve du respect de la charte éditoriale, chacun peut participer pleinement à la construction de la connaissance au sein de Rosalis et a tout pour satisfaire ses curiosités.


Alors, curieux, rosalissez-vous !


http://rosalis.bibliotheque.toulouse.fr/




Christelle Boizeau

Publié dans le n° 302 de Bases (Mars 2013)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire