iCommunity.fr : la plateforme de l'innovation numérique

Lancée en avril 2013 à l’initiative de l’Inria (Institut national de recherche en informatique et en automatique) et d'Allistène (l’alliance des sciences et technologies du numérique), iCommunity est une “plateforme en ligne conçue pour répondre aux besoins des PME en quête d’innovation”.

Elle s’adresse à tous les acteurs du numérique, qu’ils soient chercheurs, entrepreneurs ou encore experts dans le domaine du transfert de technologie. Elle dispose de deux partenaires de choix : Oséo et l’association Institut Carnot.


Ce qui frappe au premier coup d’œil, c’est qu’en termes de design et de convivialité, le site www.icommunity.fr est une véritable réussite.


Il n’est pas obligatoire de créer un compte pour naviguer sur le site, mais cela deviendra indispensable dès lors que l’on souhaite suivre certains contenus, interagir avec d’autres membres ou encore poster des commentaires.


La plateforme se décompose en six rubriques : Transfert technologique, Histoires d’innovation, Agenda, Veilles, Communautés et Patrimoine technologique.


La rubrique “Transfert technologique” s’apparente à la partie pédagogie et vulgarisation du site.


On y découvre donc ce qu’est le transfert de technologies, son bénéfice, les démarches à suivre, les financements possibles, les acteurs de l’écosystème français de l’innovation, ainsi que quelques chiffres clés sur l’Inria.


“Histoires d’innovation” comporte des témoignages sur l’innovation avec la recherche publique (pour le moment au nombre de six).


La partie “Agenda” recense quant à elle les manifestations en lien avec le numérique.


On peut filtrer les résultats par thématique (Aéronautique, espace, défense & sécurité ; Energie, mobilité & environnement ; Santé & biotechnologie ; Simulation numérique & calcul intensif et Telecom, multimedia & web), afficher les résultats selon qu’ils sont “les plus récents”, “les plus commentés” ou “les plus partagés” et/ou choisir une date sur le calendrier.


On s’étonnera simplement de ne voir apparaître que quatre résultats sur la page d’accueil “Agenda”, alors même que cette rubrique en contient près d’une quarantaine.


La seule solution pour visualiser tous les événements en cours, à venir ou passés consiste à sélectionner puis désélectionner une des thématiques proposées, ce qui n’a rien de très intuitif…


La rubrique “Veille” rassemble des actualités sur le monde numérique provenant de sources diverses. Comme précédemment, on peut filtrer les résultats par thématique.


On y trouvera aussi bien des articles de fond sur l’innovation en général – comme “Il faut assurer notre indépendance numérique”, “Quels sont les enjeux de l'innovation aujourd'hui ?” – que des articles spécialisés sur les cinq thématiques évoqués précédemment, tels que “Comment approcher le marché chinois du green building ?”, “Dassault Systèmes renforce ses activités calcul” ou encore “4G pour l'armée ?”.


Pour chaque article, on peut choisir de cliquer sur “suivre cet article”, afin d’être notifié des changements et ajouts de commentaires. On regrettera de ne pas pouvoir s’abonner à un flux RSS ou bien de pouvoir créer des alertes sur une ou plusieurs thématiques.


Comme son nom l’indique, “Communautés” correspond à un espace d’échange pour les membres d’iCommunity. Les discussions peuvent être au choix privées ou publiques. La page d’accueil liste les dernières discussions publiques et l’on peut choisir pour chacune d’elle de voir la discussion, de la suivre afin d’être alerté des nouveaux éléments ou d’y participer.


On peut également filtrer la liste des discussions par thématique et sous-thématique.


On peut, via cette rubrique, rechercher des membres et ensuite entrer en contact avec eux, ce qui peut avoir un réel intérêt lorsque l’on est à la recherche d’experts.


Pour ce faire, il suffit de cliquer sur “rechercher un membre” puis de naviguer parmi les profils disponibles (183 lors de notre passage sur le site) ou de filtrer les résultats par lettre, type de profil (entreprise, chercheur Inria, partenaire, etc) et/ou domaine d’intérêt (Aéronautique, espace, défense & sécurité ; Energie, mobilité & environnement ; Santé & biotechnologie ; Simulation numérique & calcul intensif et Telecom, multimedia & web).


Pour les membres de l’Inria, on accède directement à leur adresse mail ; pour les autres, il suffit de choisir “lancer une discussion”, de sélectionner “privée” puis de choisir le nom des membres, et enfin de rentrer le texte de son message. Il est simplement dommage que les profils des membres ne soient pas plus détaillés.


Enfin, la rubrique “Patrimoine technologique” rassemble les brevets et logiciels développés au sein de l’Inria.


A ce jour, on compte 66 fiches sur des logiciels mais aucune pour les brevets ; cela devrait évoluer dans les prochains mois. Pour chaque fiche, on trouve un rapide descriptif, le domaine concerné, le lieu où cela a été développé, les barrières technologiques, les domaines d’applications envisageables, le langage utilisé (C++ par exemple), le type de licence et un lien vers le site du projet.


Pour effectuer des recherches sur le site, un moteur de recherche simple est disponible en haut de la page d’accueil.


Il permet d’entrer plusieurs mots-clés séparés implicite-ment par un OR, ce qui est assez rare. Le AND, les guillemets pour l’expression exacte et le NOT (représenté sous la forme d’un tiret) semblent tous trois fonctionner.


Le moteur a l’air d’appliquer une troncature implicite ou bien d’élargir à des formes proches, mais le fonctionne-ment n’est pas très clair : une recherche sur “investi” ne ramène aucun résultat alors qu’une recherche sur “investiss” ramènera une vingtaine de résultats qui citent le terme investissement(s).


Dans la même veine, une recherche sur “certif” sortira deux résultats contenant le terme certification(s), alors qu’il existe bien un autre résultat contenant le mot “certifiés”.


Dans un second temps, on peut limiter la recherche aux documents et/ou aux vidéos, restreindre à une période donnée, à une ou plusieurs rubriques et/ou à une ou plusieurs thématiques.


Le moteur de recherche avancée, quant à lui, offre tous ces critères directement dans l’interface de recherche.


Au final, iCommunity pourrait être décrit comme un réseau social spécialisé sur l’innovation numérique.


Malgré quelques petits points négatifs, le site est très bien conçu et facile à utiliser.


Il ne reste plus qu’à espérer que le site va réussir à attirer le public à qui il est destiné. L’Inria a d’ailleurs prévu de communiquer plus largement à son sujet à la rentrée prochaine.


www.icommunity.fr


Carole Tisserand-Barthole

Publié dans le n° 303 de Bases (Avril 2013)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire