Infomous.com : une image vaut mieux que 1 000 mots

Derrière ce nom un peu étrange se cache un outil de cartographie sémantique, lancé en 2011 par une entreprise américaine. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce service ne manque pas d’atouts. L’idée est simple : créer des nuages de mots-clés à partir d’un groupe de sources, d’une recherche sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram), d’un flux RSS ou encore d’un site web, pour visualiser d’un seul coup d’œil les éléments et/ou faits importants.

Avant toute chose, il est préférable de créer un compte si l’on souhaite conserver le résultat de ses propres créations.

Le site se décompose en quatre grandes catégories représentées par des onglets – News, Social, Search et Advanced –, qui sont ensuite subdivisées en sous-catégories.

NEWS

On trouvera ici plusieurs cartographies avec les mots les plus cités dans les médias et, par conséquent, les sujets d’actualités les plus en vue du moment. On peut choisir entre la cartographie “World” (grands sujets d’actualités internationaux), “Business”, “Sports”, “Technology” et “Entertainment”.
Plus le sujet est massivement traité dans les médias, plus le mot-clé est gros.

Les mots faisant référence au même sujet sont regroupés dans des nuages et lorsque l’on clique sur un terme, on peut visualiser la liste des articles qui y font référence.

Lors de nos tests par exemple, les sujets les plus cités concernaient la santé de Nelson Mandela, l’affaire Snowden, les attentats de Boston, Obama ou encore la réforme sur l’immigration aux Etats-Unis.

On peut personnaliser ces différentes cartographies en cliquant sur le bouton “Options” sur la droite et cocher ou décocher certaines sources d’information disponibles (une vingtaine).

Notons qu’en raison de l’origine américaine d’Infomous, la totalité des sources sont anglophones et la majorité américaines et britanniques ; les résultats sont donc très orientés sur l’actualité de ces pays.

On peut également modifier l’apparence du nuage en changeant la taille des caractères, la puissance du zoom et le nombre de mots qui apparaissent (par défaut, le nombre est de 40 mais on peut aller jusqu’à 100), supprimer les nuages regroupant les mots-clés et sélectionner ou désélectionner le type de mots-clés pouvant apparaître (noms, verbes, adjectifs, adverbes, nombres ou autres).

Même si cette partie permet de visualiser d’un coup d’œil les grands sujets du moment, ce n’est pas là que réside la véritable valeur ajoutée de l’outil.

SOCIAL

Infomous permet de créer des cartographies à partir de recherches lancées sur Twitter, Facebook ou Instagram.

Pour chaque source, on dispose d’un moteur de recherche où l’on peut entrer un mot, un hashtag (pour Twitter) ou le nom d’un utilisateur (pour Twitter également).

En terme de fonctionnalités de recherche, il semble que le moteur pour Twitter utilise la technologie du moteur Twitter Search et permet donc l’utilisation de ses opérateurs : AND par défaut, OR, guillemets, tiret pour le NOT, lang:, etc.

Pour Facebook et Instagram en revanche, on se limitera à entrer un seul mot-clé, toute autre tentative fournissant des résultats étranges ou bien tout simplement pas de résultat du tout.

Une fois la recherche lancée, on voit apparaître un nuage de mots-clés avec les termes les plus utilisés en lien avec cette recherche ou cet utilisateur.

Comme précédemment, la taille des mots-clés varie selon leur importance et l’on peut également personnaliser la cartographie (taille des caractères, nombre de mots, etc). On peut cacher certains mots-clés (parce qu’ils sont hors-sujets, trop génériques, etc) et de fait, le terme ne s’affichera plus sur la cartographie associée à cette recherche.

Cette rubrique aura un intérêt majeur dans le cadre d’une veille en e-réputation. On pourra visualiser en un clin d’œil ce qui se dit le plus à propos d’une entreprise, d’une personne ou encore d’un produit. Une recherche Twitter sur l’aspartame par exemple fera ressortir des termes comme “cancer”, “risk”, “brain”, “damage” et l’on pourra ainsi visualiser rapidement les tweets relatifs aux aspects négatifs, sans pour autant devoir consulter tous les tweets citant ce terme.

On regrettera simplement de ne pas pouvoir restreindre la recherche à certaines langues (pour Facebook et Instagram), ce qui permettrait d’éviter de voir sur la cartographie des termes dont le sens nous échappe totalement.

D’autre part, pour Twitter comme pour Facebook et Instagram, il est difficile de savoir sur quelle période porte la recherche : lorsque l’on clique sur un mot-clé, les éléments qui s’affichent peuvent tantôt tous être datés de quelques minutes ou heures, ou bien remonter jusqu’à 1 semaine (mais jamais plus, visiblement). Il est donc très probable qu’il ne s’agisse que d’un échantillon d’information et non de la liste exhaustive de tous les éléments publiés en lien avec ce mot-clé.

SEARCH

Cette rubrique propose de lancer une recherche sur le Web ou sur les News (recherche sur Google Actualités) et de voir les mots-clés souvent cités en lien avec la requête.

Cet outil pourra donc être très utile, au démarrage d’une recherche documentaire ou d’une veille par exemple, pour étudier le champ lexical autour d’un thème, et identifier des termes proches ou synonymes.

La recherche pourra se faire en utilisant les opérateurs classiques de Google, à savoir le AND par défaut, le OR, le NOT (symbole du tiret) ou encore les guillemets pour l’expression exacte.

ADVANCED

Cette rubrique dispose de deux fonctionnalités distinctes. La première, intitulée “RSS Feeds”, permet d’entrer un flux RSS et de voir ensuite le nuage de mots-clés correspondant aux éléments les plus traités.

La seconde, appelée “Cloud Editor”, est la plus perfectionnée d’Infomous et va permettre de créer la cartographie de ses rêves en combinant toutes les fonctionnalités présentées précédemment.

Dans la colonne de gauche, on commencera par ajouter des sources en choisissant un sujet dans la liste (News, Sports, Business, Science, Entertainment ou Technology) ou en entrant l’URL d’un site web, un pseudo twitter, un flux RSS ou tout simplement des mots-clés.

Infomous propose alors une liste d’éléments que l’on peut ajouter au cloud (recherche sur Twitter, recherche de news ou sites web comportant le mot-clé dans le titre).

Il suffit de cocher les éléments qui nous intéressent pour les voir s’ajouter à la cartographie. On peut ainsi ajouter autant de sources qu’on le souhaite ; une fois que la carte est terminée, on peut cocher “make this cloud private” si l’on ne souhaite pas qu’elle soit visible par tous les internautes, puis cliquer sur “Save”. Toujours dans la colonne de gauche mais cette fois-ci dans un deuxième onglet intitulé “Configure”, on pourra personnaliser la cartographie : titre, tags, description, nombre de mots, taille des caractères, type de mots, etc. On pourra ensuite supprimer les termes qui nous semblent non pertinents.

Les cartographies peuvent être intégrées à un site web, à condition de ne pas avoir coché la case privée. C’est ce qui a été fait notamment par quelques titres de presse bien connus comme The Economist, USA Today, The Guardian ou encore le Washington Post.

Infomous peut donc être utilisé de multiples manières par les professionnels de l’information : pour une veille e-réputation, pour établir une liste de mots-clés dans le cadre d’une recherche ou d’une veille, pour visualiser d’un clin d’œil les sujets de prédilection d’un site, d’un blog ou encore d’un utilisateur de Twitter, pour offrir une cartographie aux lecteurs de son site afin de leur permettre de naviguer rapidement dans le contenu par mot-clé, etc.

On signalera qu’Infomous vient d’annoncer quelques nouveautés qui accroissent encore la valeur ajoutée du service : une extension pour Chrome est en effet disponible (http://goo.gl/7IeVml), et permet d’analyser d’un seul clic le contenu d’un site web.


Carole Tisserand-Barthole
Publié dans le n° 104 de Netsources (mai-juin 2013)

1 commentaire:


  1. I am actually thankful to the owner of this web site who has shared this wonderful article at here. capitalone.com

    RépondreSupprimer