Qwant.com, un nouveau moteur français

Lancé en février 2013 en version bêta après deux années de recherche & développement, Qwant est un nouveau venu sur le marché des moteurs de recherche. Même s’il est d’origine française (il a été cofondé par Jean-Manuel Rozan, Éric Leandri et la société Pertimm, qui édite le site), le moteur a des ambitions internationales et est déjà disponible dans 15 langues et dans 35 pays.

Le 4 juillet 2013, une nouvelle interface, disposant d’un nouveau moteur et d’un nouveau design, a été lancée. L’argument de Qwant réside dans le fait qu’il apporterait “une nouvelle vision du Web” grâce à sa page de résultats, qui permet d’afficher en un seul et même lieu des informations provenant du Web, de sites d’actualités, des réseaux sociaux et de sites de shopping.
Voyons donc ce qu’il a d’innovant…

La page d’accueil est des plus classiques et est très inspirée de celle de Google, avec une simple zone de saisie, surmontée du logo du moteur, en lettres colorées. On trouve en dessous un nuage de mots-clés, qui correspondent aux sujets les plus en vue sur les réseaux sociaux à l’instant t.

En termes de fonctionnalités de recherche, l’opérateur par défaut semble être le AND. On peut également utiliser le OR et les guillemets pour l’expression exacte.

Mais à la vue des premiers résultats, on comprend vite que les opérateurs ne fonctionnent pas sur tous les types de données. Si la recherche sur le Web et les réseaux sociaux se fait clairement avec un AND par défaut, les autres modules (Actualités, Shopping) semblent utiliser un OR implicite, et ne comprennent pas l’opérateur AND.

Après avoir lancé une recherche, on obtient une page se résultats qui se décompose de la façon suivante : dans le haut de la page, un carrousel regroupe des images et vidéos qui répondent à la question posée.

En dessous, quatre ou cinq colonnes s’affichent, selon les résultats, et proposent successivement

 • les données issues du Web ;

• les informations en provenance des sites d’actualités ;

• une colonne baptisée “Qnowledge Graph”, qui ressemble à s’y méprendre au Knowledge Graph de Google (ce dernier agrège des informations issues de différentes sources : Wikipédia, CIA World Factbook, Freebase... voir Netsources n°98, mai-juin 2012). Seule différence, les informations du Qnowledge Graph semblent toutes provenir de Wikipédia. baptisée “Social”, la quatrième colonne propose des résultats en provenance des réseaux sociaux (Google+, Twitter..)

• la cinquième colonne affiche des résultats issus de sites de Shopping.

Depuis cette liste de résultats, on peut affiner la sélection pour chacune des colonnes, en cliquant sur la loupe en haut puis en entrant un ou plusieurs termes dans la zone de saisie “Affinez votre recherche”. On peut également visualiser les résultats sous la forme d’une mosaïque.

En haut de la page d’accueil, on trouve trois onglets : Recherche, Média, People. Par défaut, on se trouve sur l’onglet “Recherche”.

Si l’on se rend sur l’onglet “Média”, on lancera une recherche sur des images et vidéos uniquement et si l’on clique sur l’onglet “People”, on pourra consulter des profils de personnes (Facebook, Twitter, Google+, etc) répondant aux critères de notre recherche. A première vue, les résultats semblent plutôt pertinents, mais beaucoup moins nombreux que ceux proposés par Google pour une même question.

Depuis son lancement, on a pu voir fleurir sur le Web des articles critiques pointant du doigt le fait que Qwant utiliserait en fait les technologies d’autres moteurs (Bing notamment) sans vraiment le préciser.

Qwant a réagi à ces accusations qui ne sont pas toutes infondées sur son blog, dans un billet datant de février dernier.

On y apprend donc que pour les modules Web, Actualités et Social, les moteurs de recherche et d’indexation ont bien été développés par les équipes de Qwant.

Pour la partie “Média”, les résultats sont fournis par d’autres moteurs, mais ce n’est que temporaire ; nous ne savons pas si la nouvelle interface lancée le 4 juillet utilise la technologie Qwant ou non... .

Enfin Qwant liste “un certain nombre d’innovations qui sont sans équivalent sur Internet”, comme le fait de pouvoir répondre directement aux messages des réseaux sociaux s’affichant dans la colonne Social, l’affichage des sujets les plus discutés sur les réseaux sociaux et le fait de voir, rassemblés sur une seule page, tous les profils d’une personne et tout ce qu’elle a dit publiquement sur les réseaux sociaux.

On a vu plus innovant…

On trouvera d’autre part sur le site Abondance.com une interview des dirigeants de Qwant, qui reviennent sur les technologies employées par leur moteur.

La nouvelle version a d’autre part introduit quelques nouveautés comme la possibilité d’explorer les notes des autres utilisateurs. Le moteur insiste plus sur le respect des données des utilisateurs, ce qui est dans l’air du temps après les révélations de la surveillance du Web par la NSA.

Au final, la route est encore très longue avant de pouvoir concurrencer Google ou même tout simplement de représenter une source complémentaire à ce dernier.

POUR EN SAVOIR PLUS :

• Lancement officiel de Qwant.com. Une révolution digitale Made in France. Blog de Qwant. Février 2013 - http://goo.gl/I3Y3k

• Qwant : “Nous voulons lier notre outil au Web 2.0”. Abondance.com, 21.02.2013 - http://goo.gl/x46uD


Carole Tisserand-Barthole

Publié dans le n° 104 de Netsources (mai-juin 2013)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire