Stockage en ligne : Dropbox, Google Drive et les autres

On entend régulièrement parler de services de stockage en ligne, comme Dropbox ou encore Google Drive, mais il en existe bien d’autres. En y regardant de plus près, on constate en effet que ces services ont proliféré aux cours des dernières années et sont désormais très nombreux. Certains s’adressent spécifiquement à un public professionnel gérant de très gros volumes d’informations ; d’autres visent plutôt la clientèle des particuliers. 
  
Nous avons décidé, pour cet article, de faire un tour des services fonctionnant sur un modèle freemium (un service de base gratuit pouvant être upgradé avec des abonnements payants) et de voir quel peut-être leur intérêt pour les professionnels.
  
La première utilité de ces services réside bien évidemment dans le fait de pouvoir stocker en ligne ses données importantes, et par conséquent de ne pas les perdre en cas de crash de son ordinateur.

Autre avantage : on peut accéder à ses données depuis n’importe quel support (autre ordinateur, tablette, téléphone portable, etc), ce qui n’est pas négligeable dans un contexte de mobilité croissante.

Enfin, ces outils permettent en très grande majorité de partager très facilement des fichiers/dossiers avec d’autres personnes (ce qui est très utile pour les fichiers très lourds que l’on peut difficilement transférer par mail) et offrent dans certains cas des fonctionnalités collaboratives utiles pour les projets de groupe (travail à plusieurs sur un document, contrôle des différentes versions du document, ajouts de commentaires, etc).

Nous avons recensé une dizaine de services fonctionnant sur le modèle freemium (mais il en existe probablement d’autres).

Nous les avons comparé selon plusieurs critères : taille de l’espace de stockage gratuit, taille maximum des espaces de stockage sur abonnement, taille maximale des fichiers que l’on peut ajouter à l’espace, systèmes d’exploitation sur lesquels ils fonctionnent (Windows, Mac, Android, iOS c’est-à-dire iPhone et iPad, etc), possibilités de partage et de travail collaboratif, langues et autres fonctionnalités intéressantes propres au service.

DROPBOX ET GOOGLE DRIVE, LES DEUX REFERENCES

DROPBOX

Dropbox est sans nul doute l’un des outils les plus connus. La société (basée en Californie évidemment) a été fondée en 2007 et le service a été officiellement lancé courant 2008.

Pour la petite histoire, son fondateur Drew Houston aurait eu l’idée de créer Dropbox après avoir fréquemment oublié sa clé USB, lorsqu’il était étudiant au MIT. A cette époque, quelques services de ce type existaient déjà, mais ils souffraient de lenteur, de difficultés à gérer de gros fichiers et de nombreux bugs.

Dropbox a rapidement rencontré un vif succès et a atteint les 100 millions d’utilisateurs fin 2012 ; il a été désigné start-up de l’année en janvier 2012 par Techcrunch.
Son fonctionnement est extrêmement simple et intuitif. Pour commencer, il faudra créer un compte et télécharger l’application pour PC ou Mac.

Une fois installée, le service ressemble ni plus ni moins à un dossier comme un autre, à la différence près que les fichiers mis à l’intérieur sont synchronisés en ligne sur les serveurs de Dropbox et sont donc accessibles en ligne ou sur tout autre support disposant d’une application Dropbox.

On peut créer autant de sous-dossiers, sous-sous dossiers, etc. qu’on le souhaite.

On retrouve également le service dans la barre des tâches de l’ordinateur, sous la forme d’une petite boîte bleue : un clic dessus permet de voir les derniers fichiers modifiés, d’accéder au fichier Dropbox installé sur l’ordinateur ou bien à son compte Dropbox sur le site en ligne.

Dans sa version gratuite, Dropbox offre 2 Go de stockage.

On peut augmenter cette allocation en parrainant d’autres personnes (500 Mo par parrainage, dans la limite de 16 Go au total).

Dropbox n’impose pas de limite pour la taille des fichiers ajoutés, à condition, évidemment, que cela n’excède pas l’allocation de stockage.

L’un des atouts du service repose dans ses fonctionnalités de partage : on peut créer des dossiers partagés avec d’autres personnes disposant d’un compte Dropbox (l’opération se fait sur le site web dans la rubrique “Partage”). Chacun peut alors accéder aux documents, les consulter, les modifier et les supprimer.

Pour les personnes ne disposant pas d’un compte Dropbox, on peut créer un lien vers un dossier ou un fichier (en se rendant sur le site de Dropbox et en cliquant sur l’ancre disponible sur la droite de chaque fichier et document), et envoyer automatiquement un mail avec le lien aux personnes concernées.

Ces personnes pourront télécharger le fichier/dossier sans aucune autre action supplémentaire.
Enfin, Dropbox conserve les différentes versions d’un document pendant 30 jours. On peut donc récupérer les documents supprimés par erreur ou les anciennes versions d’un document de moins de 30 jours.

De nombreux services gratuits gravitent autour de Dropbox et permettent d’améliorer son utilisation, comme par exemple SendtoDropbox, qui permet d’ajouter automatiquement les pièces jointes d’un mail dans le dossier Dropbox.

On pensera au service IFTTT (dont nous avions déjà parlé dans Netsources n°95, novembre/décembre 2011), qui offre la possibilité d’automatiser un certain nombre de tâches entre Dropbox et d’autres services en ligne : enregistrer automatiquement ses photos prises sur Instagram dans Dropbox, basculer les photos de Dropbox dans Flickr, etc.

Dropbox est indéniablement l’un des services de stockage les plus intuitifs et les plus simples à utiliser. Ses points faibles résident dans sa faible capacité de stockage gratuit (ses concurrents se situent généralement autour des 5 Go, voire même beaucoup plus) et dans ses possibilités de recherche simplistes (on ne dispose que d’un mini moteur de recherche interne, dans son compte Dropbox en ligne).

GOOGLE DRIVE

Quand un secteur est en pleine expansion, Google n’est jamais bien loin… Face à la multiplication des services de stockage en ligne, il a ainsi choisi de lancer son propre service en avril 2012.

Google offre une allocation gratuite de 15 Go, qu’il faut répartir entre Google Drive, Gmail et Google+ Photos (anciennement Picasa). On peut accéder à Google Drive en ligne, au même titre que les autres applications Google (Gmail, Documents, etc), mais on peut aussi télécharger le logiciel pour PC/Mac, et se connecter à Google Drive directement dans ses dossiers (de la même manière que Dropbox en réalité).

Le fonctionnement est sensiblement le même que sur Dropbox, à quelques différences près.

Au niveau du partage par exemple, on a la possibilité de choisir plus finement les fonctionnalités de partage : privé, public ou tous les utilisateurs disposant du lien.

Pour chaque personne, on peut ensuite définir si elle a le droit de modifier le document, de le commenter ou bien de le consulter uniquement.

Les personnes reçoivent un mail avec un lien direct vers le document et peuvent ainsi le visualiser en ligne avec Google, le télécharger, y apposer un commentaire et même entamer un tchat avec les autres personnes qui peuvent y accéder, si elles sont également en ligne à ce moment là.

Contrairement à Dropbox, le moteur de recherche est ici celui de Google et offre donc des fonctionnalités beaucoup plus avancées (type de document, type d’accès, propriété du document, etc).

Comme Dropbox, Google Drive permet aussi de consulter les différentes versions d’un document. On peut également utiliser le service IFTTT pour automatiser certaines tâches.

Google Drive est très performant en matière de stockage en ligne et propose un espace de stockage bien plus important que Dropbox. Un seul bémol cependant : Google ne risque-t-il pas de supprimer le service dans plusieurs mois ou années, s’il ne rencontre pas le succès escompté ? Avec le récent ménage de printemps effectué par le moteur dans ses services jugés “peu rentables” comme Google Reader, on est en droit de se poser la question.

AUTRES OUTILS

Face à ces deux gros mastodontes, on trouve beaucoup d’autres services moins connus mais tout aussi performants. Parmi ceux qui se démarquent quelque peu, on pourra citer Box, un service qui s’adresse manifestement plus aux entreprises qu’aux particuliers. Il propose 5 Go dans sa version gratuite et des fonctionnalités très simples, mais c’est dans sa version payante qu’il peut présenter un intérêt pour les professionnels, avec une recherche sur le texte intégral des documents, des statistiques, la possibilité de proposer différents accès aux documents selon les personnes, l’historique des versions, la possibilité d’intégrer l’identité visuelle de son entreprise, l’ajout d’utilisateurs en masse, l’intégration avec d’autres services professionnels comme Salesforce.com par exemple, une assistance dédiée, ajout de commentaires et de discussions instantanées, etc.

On pourra également citer Hubic, un service 100% français qui ne dispose pas de fonctionnalités exceptionnelles – elles sont même plutôt en dessous de celles de ses concurrents –, mais qui a l’immense avantage d’héberger les données sur le sol français, ce qui n’est pas à négliger après les récentes affaires d’espionnage.

Au final, tous ces services se valent plus ou moins. Le choix devra être fait selon ses besoins : taille des fichiers, taille de l’espace de stockage, besoin de fonctionnalités collaboratives plus ou moins poussées, etc.

Cela étant, si tous ces services insistent lourdement sur la sécurité mise en œuvre pour protéger les données, plusieurs ont déjà été victime de piratage, ou de faille dans leur système informatique.

D’une façon générale, on évitera donc d’y stocker des documents confidentiels.



Carole Tisserand-Barthole
Publié dans le n° 104 de Netsources (mai-juin 2013)

3 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Cet article est très utile et intéressant! Je sais cela parce que maintenant tous utilisent l'internet, moi aussi! J'utilise http://casinoenlignecanadians.com/sans-telechargement/ car ce site est très bon, avec l'aide de ce site on peut gagner de l'argent en s'amusant! :)

    RépondreSupprimer
  3. Personnellement, je pense que tous ces stockage en nuage est pas un endroit très sûr pour stocker vos fichiers importants. par exemple, j'utilisé l'un d'eux pour stocker les fichiers dll, et par conséquent, ils ont été perdus. Je suis heureux que je trouve ce site http://fr.fix4dll.com/msvcp100_dll et téléchargé à nouveau.

    RépondreSupprimer