Oriprobe : les ressources chinoises à portée de tous

Accéder à des ressources chinoises relève bien souvent d’une mission quasi-impossible, surtout quand on ne maîtrise pas la langue. Or, nous y sommes parfois confrontés lorsque, par exemple, nous identifions – dans une base de données ou un grand serveur – une référence bibliographique en anglais, dont le texte intégral s’avère être en chinois (ou dans une autre langue asiatique).

Nous avons découvert il y a peu, un service de fourniture de documents baptisé Oriprobe, qui est spécialisé sur l’Asie et plus particulièrement sur la Chine. Et, pour les avoir testés, nous les avons trouvés professionnels et réactifs dans leur service de fourniture de documents et de traduction (du chinois vers l’anglais).

Oriprobe Information Services est une société canadienne basée en Ontario, qui existe depuis plusieurs dizaines d’années.

L’entreprise propose un service de fourniture de documents et des services de traduction associés, mais aussi des bouquets d’abonnements à des ressources électroniques.

CAOD : CHINA/ASIA ON DEMAND

Le service CAOD (China/Asia on Demand) est en quelque sorte l’équivalent de Refdoc (service de l’Inist) pour les documents asiatiques.

Le site est en anglais et accessible à l’adresse http://caod.oriprobe.com.

Pour commander un document, plusieurs possibilités sont offertes : rechercher le document dans leur base de données grâce au moteur proposé sur la page d’accueil ou naviguer parmi les revues disponibles, remplir un formulaire de commande en ligne ou bien les contacter directement par mail ou téléphone, en leur indiquant les références de l’article.

Nous nous intéresserons ici plus particulièrement à l’aspect «recherche», qui permet à la fois de vérifier rapidement si le document est bien disponible dans leur fonds et d’identifier d’autres ressources éventuellement intéressantes.

En haut de la page d’accueil, on dispose d’un moteur simple qui propose d’effectuer une recherche sur le titre, le résumé et les mots-clés d’articles de revues asiatiques (en août 2012, 9 638 revues étaient référencées).

Les mots-clés semblent séparés implicitement par un OR. Le AND et le NOT semblent également fonctionner, mais pas les guillemets pour la recherche d’expression exacte.

Pour plus de précisions, on peut choisir d’effectuer une «combined search » ; en plus de la zone de saisie simple, on dispose alors de plusieurs autres champs : Package (avec une liste déroulante qui propose ALL, Astro-Earth-Science, Agriculture, Physics, Mathematics, Arts & Humanities, Medline Collection, Health Medicine Biology, Chemistry/Chemical Engineering, English Journals et Traditional Chinese Medicine), Auteur, Titre du journal ou du livre, Année, Volume et Numéro de la revue.

Un moteur de recherche avancée est d’autre part proposé et offre plusieurs zones de saisies, séparées par des AND, OR ou NOT. Pour chaque zone de saisie, on peut choisir de restreindre la requête sur le titre de l’article ou de la revue, le nom de l’auteur, les mots-clés, le résumé ou le texte intégral. Enfin, on détermine sur quel «Package» (ALL ou Astro Earth Science…) doit porter la recherche et on indique un intervalle de dates.

Si l’on souhaite juste naviguer parmi les revues disponibles, on peut choisir l’une des lettres de l’alphabet cliquable en dessous du moteur ou bien rechercher un titre précis ou un ISSN dans le petit moteur juste à côté.

Pour chaque revue, on dispose d’un descriptif dans la langue originale, ainsi que des sommaires de tous les numéros indexés sur CAOD.

On notera que dans la majorité des cas, le titre de la revue et de tous les articles ont été traduits en anglais et les noms des auteurs ont été transcrits en alphabet latin.

Chaque article peut ensuite être acheté directement (le montant est en dollars US et varie d’un document à l’autre).

Par défaut, la recherche porte sur l’ensemble des revues asiatiques (Journal articles), mais l’on peut également choisir d’interroger des ressources concernant spécifiquement la Chine, dans les domaines juridiques (en cliquant sur Laws / Policies / Regulations juste au dessus du moteur) ou Business (en cliquant sur Companies/ Products / Research Reports).

Pour les ressources juridiques, on dispose d’un moteur de recherche simple et d’une arborescence thématique, depuis une colonne sur la gauche (Accounting Affairs, Constitution, Contract Management...). Comme pour les revues, les titres des documents sont disponibles dans leur langue originale avec une traduction en anglais.

Les ressources business quant à elles permettent d’obtenir deux types d’informations :
  • des données sur les entreprises chinoises et leurs produits ; plus de 190 000 entreprises et plus de 1,8 millions de produits sont recensés, et sont accessibles par une recherche par mots, ou par navigation depuis une arborescence thématique (par industrie), géographique, ou alphabétique ;
  • des données de marché, accessibles via un moteur de recherche simple, et qui contient les tables des matières et résumés de près de 1 000 études de marché.
En même temps que la commande de documents ou bien par la suite, il est possible de commander des traductions, du chinois vers l’anglais. Le tarif varie de 30 à 50 $US pour 1 000 caractères chinois.

LES RESSOURCES ELECTRONIQUES

La société Oriprobe propose également un accès à des collections de ressources électroniques (scientifiques, business, revues, thèses, comptes-rendus de conférences, brevets, journaux, etc) en html ou en PDF. Quelques ressources sont en anglais, mais l’offre est majoritairement en chinois et dans d’autres langues asiatiques. Chacune des bases est accessible sur abonnement.

On trouve notamment plusieurs bases sur la Chine contemporaine :
  • People’s Daily : archives du journal de 1946 à aujourd’hui ;
  • les archives de l’édition internationale de People’s Daily (2001 à aujourd’hui) ;
  • Archives of the Communist Party of China (CPC), avec les archives et publications du parti communiste chinois depuis 1921 ;
  • The Database of the National People's Congress (NPC) ;
  • Chinese People's Political Consultative Conference Document Database (images, conférences de presse, agenda, rapport, vidéos, etc) ;
  • Archives of the Chinese Government ;
  • Qiu Shi : Journal du comité central du parti communiste chinois ;
  • Global Times : archives du journal de 1993 à aujourd’hui.
Parmi les autres bases intéressantes, on signalera une base qui contient plus de 2,5 millions de thèses, une autre avec des comptes-rendus de conférences (plus de 2 millions de documents de 1984 à aujourd’hui) et une dernière dédiée aux brevets (plus de 6,6 millions de brevets de 1985 à nos jours).

A cela s’ajoute plusieurs bases spécialisées en littérature, les études chinoises, la médecine chinoise, les sciences et technologies en Chine et les institutions scientifiques en Chine, etc.


Carole Tisserand-Barthole
Publié dans le n° 297 de Bases (Octobre 2012)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire