• Contenu du site mis à jour le 21 juin 2024

Bases & Netsources - Accueil

L’intelligence économique commence par une veille intelligente

Utilisateurs et experts métiers : l’humain au cœur du dispositif de veille - Dossier spécial i-expo/Documation 2019

Mathilde Back
Bases no
368
publié en
2019.03
556
Utilisateurs et experts métiers : l’humain au cœur du ... Image 1
Utilisateurs et experts métiers : l’humain au cœur du ... Image 1

En entreprise, le rapport à la veille évolue. Loin d’un schéma extrêmement protocolaire et très formalisé, voire figé, l’élaboration d’une stratégie de veille tend vers plus de personnalisation en fonction du client et donc plus d’opérationnalité.

En filigrane de ces « projets-sur-mesure », la réactivité et l’efficacité opérationnelle du dispositif de veille nécessite un long travail minutieux en amont, et demande l’implication d’une plus grande diversité de profils d’intervenants, avec notamment le recours à des experts métiers.

Ce fut justement l’un des axes abordé lors de la conférence « Réussir une démarche de veille et d’intelligence économique efficace en 2019 ».


Lire aussi : 

Quelles pratiques de veille dans les entreprises françaises en 2019 ?
Les facteurs de succès de l’IA au service de la veille
Quel rôle pour les pros de l’info vis à vis de la désinformation ?
A l’heure des livrables augmentés
De nouvelles formes de veille au service de l’image des entreprises

Ne pas négliger la singularité de chaque entreprise et de ses salariés en amont de la veille

Comme élément de réponse à cette nécessité de personnalisation et de productivité accrues, les responsables de projet sont invités à centrer la construction du dispositif de veille sur la «singularité» de l’entreprise, à savoir les spécificités liées au secteur d’activité et sa culture interne.

En effet, chaque organisation est différente, que ce soit dans sa nature, sa taille, ses effectifs, ses clients et ses besoins d’information.

Pour définir la stratégie de veille, la so­lution et/ou l’outil le plus adéquat, il est primordial de connaître autant l’environnement externe de l’entreprise, son marché, ses connexions et ses clients que son environnement interne, mais aussi l’ensemble des parties prenantes du processus de veille, la hiérarchie ainsi que sa culture d’information.

Bien souvent, les difficultés rencontrées n’ont pas lieu au niveau des outils, du sourcing ou autre paramètre technique, mais bien au niveau humain, dans la compréhension du besoin et des attentes du client.

La cartographie de l’ensemble des ressources, connaissances et savoir-faire des différents protagonistes permet de s’élever à une vision globale du système d’information dans lequel s’inscrit le dis­positif de veille. Cette première phase « d’état de l’art » contribuera in fine à une expression meilleure et plus fine des besoins stratégiques en information et à l’amélioration de la qualité et de la pertinence du dispositif.

tags

Déjà abonné ? Connectez-vous...

Les abonnés peuvent poster des commentaires ! N'hésitez pas à vous abonner à Bases et Netsources...